9 Juillet 2018

Sénégal: Me Massokhna Kane, sceptique pour la fin de la pénurie d'eau, le 20 juillet - «Le gouvernement devrait démissionner si l'engagement du pm n'est pas respecte»

Me Massokhna Kâne ne rêve pas! Les promesses du Premier ministre (PM) de voir le problème de l'eau dissipé avant le 20 juillet prochain relève, selon lui, de l'utopie. Invité du Grand Jury de ce dimanche, l'avocat, leader de "Sos Consommateurs", estime qu'un gouvernement sérieux, jaloux de son honneur, démissionnerait en cas de non-respect de son engagement.

Pour lui, tout est clair. "La Sde a atteint son niveau d'incompétence. Elle est arrivée à un niveau où elle ne peut plus répondre aux besoins des populations... Le problème de l'eau est devenu chronique. L'eau est vitale. Or, ce qu'on constate au Sénégal, c'est que l'eau manque. Il y a un ping-pong qui existe entre les services de l'État et la Sde qui se rejettent les responsabilités... Vous payez la Sde et vous achetez de l'eau. Et, il n'y a même pas une bonne qualité. Et la facture est très chère. Il faut engager la bataille de l'eau!"

Me Massokhna Kâne, dans la foulée, d'inciter les populations à être plus entreprenantes dans le combat. "On peut refuser de payer les factures. Les Sénégalais râlent, rouspétent, mais refusent de sortir pour une marche. "Il se dira aussi peiné de la hausse notée sur la tarification de l'eau.

Au-delà de l'eau, Me Massokhna Kâne trouve que le malaise est plus général. "Il y a beaucoup de problème de consommation au Sénégal", dira-t-il notamment. Pour lui, "la consommation se porte très très mal aussi bien du point de vue financier que du point de vue de la qualité. Le problème se situe, selon lui, au niveau de la gouvernance. C'est l'État qui doit réguler, organiser. Il y'a énormément de choses qui n'ont pas encore été faites.

RÉQUISITOIRE CONTRE LA SONATEL

Rappelant la devise de sa structure qui est: "Consommons sans être consumés " l'avocat confiera que le consommateur Sénégalais est victime d'arnaques permanentes. C'est plus loin qu'il reviendra sur cette manière propre à la Sonatel de se faire beaucoup d'argent sur le dos des consommateurs. "La Sonatel, dénonce Me Kâne, nous prend énormément d'argent que l'on ne consomme pas. C'est des milliards que l'on nous prend à coups de 100, 200 frs. Nous demandons à la Sonatel qui se fait énormément d'argent de façon usuraire d'arrêter. La denrée la plus vendue au Sénégal, c'est le crédit téléphonique", et non le riz...

Sénégal

Finale 23e CAN dames Handball Sénégal/Angola ce mercredi, à Brazzaville

La finale de la 23e édition de la Can féminin mettra aux prises ce mercredi 12 décembre à… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.