10 Juillet 2018

Cameroun: Présidentielle 2018 - Ce sera le 7 octobre prochain

Avec la convocation du corps électoral hier par le chef de l'Etat, s'engage le compte à rebours qui conduira les électeurs aux urnes dans un délai de trois mois.

Attendue avec impatience, notamment au sein de la classe politique, la date de la prochaine élection présidentielle a été rendue publique hier. Ce sera le 7 octobre prochain. Ce jour-là, les Camerounaises et les Camerounais en âge de voter, jouissant de leurs droits civiques et inscrits sur une liste électorale, se rendront aux urnes pour élire celle ou celui qui présidera aux destinées du Cameroun durant les sept prochaines années. Le 7 octobre 2018, le peuple camerounais a donc un rendez-vous capital avec son destin.

Et pour cause! Garant de l'indépendance, de l'intégrité du territoire, de la permanence et de la continuité de l'Etat comme le prescrit la Constitution, le président de la République constitue un maillon essentiel, la clé de voûte des institutions. Et ce d'autant plus que, élu de l'ensemble de la Nation, il incarne l'unité nationale et, de ce fait, représente l'Etat dans tous les actes de la vie publique. D'où l'importance du scrutin annoncé.

La date de la prochaine élection présidentielle a parfaitement tenu compte des dispositions de la loi fondamentale et du Code électoral. Le président de la République, Paul Biya ayant prêté serment pour le compte du septennat en cours le 3 novembre 2011, son mandat s'achève le 3 novembre 2018. Aucune disposition de la Constitution ne prévoyant une prolongation de ce mandat, il était clair que le scrutin présidentiel devait être organisé cette année.

Il figurait d'ailleurs déjà en bonne place dans les agendas des acteurs politiques avisés. Quant à la loi N° 2012/001 du 19 avril 2012 portant Code électoral modifiée et complétée par la loi N° 2012/017 du 21 décembre 2012, elle dispose en son article 116 alinéa 3 que « L'élection (NDRL, présidentielle) a lieu au scrutin uninominal majoritaire à un tour, vingt (20) jours au moins et cinquante (50) jours au plus avant l'expiration des pouvoirs du président de la République en exercice ».

Quand on sait par ailleurs que « l'intervalle entre la publication du décret convoquant le corps électoral et la date fixée pour le scrutin est de quatre-vingt-dix (90) jours au moins », on peut affirmer que la convocation du corps électoral en vue de la présidentielle a été faite conformément aux règles de l'art. Et ce ne sont pas les signes avant-coureurs qui auront manqué. Ainsi que l'attestent la prorogation en vue du mandat des députés - le projet de loi a été adopté par le Parlement - notamment pour « éviter l'enchevêtrement des opérations électorales qui, sur le plan technique et opérationnel serait de nature à porter atteinte à la sincérité des scrutins (attendus) » ; l'effervescence observée dans les partis politiques et la mobilisation du personnel d'Elections Cameroon, entre autres.

Avec la convocation du corps électoral pour la présidentielle, s'engage le compte à rebours qui conduira les électeurs aux urnes dans trois mois. Cette convocation, il convient de le rappeler, met automatiquement fin aux inscriptions sur les listes électorales. Seuls les électeurs déjà inscrits pourront donc prendre part au scrutin du 7 octobre prochain. Pour celles ou ceux qui veulent briguer la magistrature suprême, l'heure est désormais à la confection des dossiers.

Les déclarations de candidatures doivent en effet être faites dans un délai de 10 jours auprès de la direction générale des Elections ou des démembrements régionaux d'Elecam. En attendant que soient connus les candidats déclarés, plus ceux qui seront retenus par le Conseil constitutionnel, les manoeuvres vont s'intensifier dans les états-majors des partis politiques.

Cameroun

Foot/CAN-2018 (2e J) - Les Algériennes jouent gros face aux Lionnes indomptables du Cameroun

- La sélection algérienne dames de football, battue par le pays hôte le Ghana (0-1) samedi en match… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.