10 Juillet 2018

Afrique: Encouragement nécessaire pour des solutions africaines aux problèmes africains, déclare le Nyong'o du Kenya

communiqué de presse

Lagos, Nigéria, le 7 juillet 2018 (CEA) - Un colloque en l’honneur de l’ancien Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Adebayo Adedeji, s’est tenu ce samedi, à Lagos, au Nigéria, en présence du Professeur Peter Anyang 'Nyong' o, Gouverneur du Comté de Kisumu au Kenya, priant les intellectuels et les universitaires africains d’encourager la réflexion africaine sur les solutions possibles aux défis du continent.

Le Professeur Nyong'o, qui a prononcé le discours d’ouverture du symposium organisé par la CEA, félicite feu Adedeji pour l’excellent travail qu’il a accompli pour l’Afrique, en particulier d’avoir été le principal promoteur de l’intégration régionale en Afrique.

Le Professeur Adedeji, surnommé affectueusement Bayo par ses pairs, est largement considéré comme le père intellectuel de l’intégration africaine.

« Ma connaissance personnelle de Bayo m’ont permis d’avoir à la fois cette opportunité et ce privilège », déclare le Professeur Nyong'o. « Une occasion d’apprendre d’un grand qui opérait avec une facilité consommée dans la scène complexe du développement économique, mais qui avait la présence d’esprit d’apprendre du simple. Un privilège dans une vision partagée que nous possédions tous deux avec une aversion invincible pour des solutions hors contexte qui appauvrissaient l’Afrique au lieu de la développer ».

Il dit que les idées du Prof. Adedeji étaient influentes et ont joué un rôle important dans la formation de la CEA en tant que pôle de réflexion puissant dans les années 70 et 80, « alors que l’Afrique subissait les assauts des institutions de Breton Woods avec des paradigmes de développement qui semblaient en grande partie ignorer les véritables difficultés de développement du continent ».

Le Professeur Nyong'o rapporte certaines des principales réalisations du Prof. Adedeji, qui comprennent des initiatives économiques historiques qui ont eu lieu avec l’intervention de la CEA sous son autorité.

Ceux-ci comprennent le fameux Plan d’action de Lagos et l’Acte final de Lagos de 1980, le Traité d’Abuja instituant la Communauté économique africaine (CEA) de 1991, la Charte africaine de la participation populaire au développement et à la transformation communément connu sous le nom de Déclaration d’Arusha de 1990 et le Cadre alternatif africain au Programme d’ajustement structurel pour le redressement et la transformation socio-économiques (AAF-SAP) et le Centre africain pour le développement et les études stratégiques (ACDESS), entre autres.

« Cette icône, ce fils indomptable du Nigéria qui est parvenu à être Professeur à l’âge de 36 ans, se révélant économiste chez lui avec ses pairs ... parlait avec la confiance désarmante de savoir de quoi il parlait », indique le Professeur Nyong’o.

Il dit que l’idéologie dominante du Prof. Adedeji dans le Plan d’action de Lagos dépendait de la façon dont l’Afrique riche en ressources utilisait ses deux atouts clés, son peuple et ses ressources naturelles.

« Bayo fait valoir que le continent doit adopter des choix politiques ambitieux avec des liens profonds d’obligations sociales envers sa population et voir sa dépendance vis-à-vis des nations extérieures réduire », indique le Gouverneur de Kisumu.

« Il est évident que Bayo a prêché l’évangile de la confiance en soi. Il a soutenu qu’après plusieurs siècles de domination coloniale, les déficits de responsabilité des pays étrangers et des sociétés transnationales étaient flagrants, en particulier dans le domaine de l’extraction des ressources naturelles ».

Il poursuit en disant « Bayo ne s’est pas arrêté à la croisade pour la création de règles du jeu équitables dans l’extraction des ressources naturelles. Il a eu un raisonnement logique illustrant que ses gens qui étaient les gardiens de ces ressources devraient être les agents principaux dans leur extraction, particulièrement bien formés et soutenus par la politique publique appropriée.

Le Professeur Nyong'o déclare qu’il croit que le Professeur Adedeji a changé le discours sur les paradigmes de l’économie politique et du développement en Afrique.

« Je lance un appel à la communauté des intellectuels et des universitaires africains qui ont travaillé avec Bayo... Encourageons la réflexion africaine sur des solutions possibles aux problèmes de l’Afrique sans se laisser intimider par des partenaires extérieurs simplement parce qu’ils prennent en charge les frais », ajoute-t-il. « Les pas de Bayo ne seront pas une note de bas de page dans le discours du développement africain ; ce n’est que le début ».

Le Colloque a eu lieu sous le thème, Programme de développement de l’Afrique : leçons tirées des années et des options stratégiques Adebayo Adedeji pour le 21ème siècle.

Afrique

Prix Nobel de la paix - Nadia Murad et Denis Mukwege font passer leur message

A Oslo en Norvège, le gynécologue congolais, le docteur Denis Mukwege et l'activiste kurde Nadia Murad ont… Plus »

Copyright © 2018 United Nations Economic Commission for Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.