10 Juillet 2018

Mali: Élection présidentielle 2018 - Le ministre des finances rassure sur les capacités financières pour le financement du scrutin

Plus de 29 milliards de FCFA pour le financement du scrutin. C'est une révélation du ministre de l'Economie et des Finances, qui intervenait sur l'Ortm (chaine nationale). Dr Boubou Cissé a tenu à préciser que le gouvernement du Mali a la capacité de mobiliser les ressources nécessaires pour financer les élections générales de 2018.

S'exprimant sur le financement de l'élection présidentielle de juillet 2018, le ministre de l'Economie et des Finances a rappelé que le président de la République avait instruit au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires, afin d'assurer le financement des élections générales sur fonds propres. Cela a été pris en compte depuis l'arbitrage du budget 2018.

« Cette mesure visait à éviter que le financement soit dépendant des partenaires. Pour ce faire, c'est un montant de 29 milliards et poussière de FCFA, qui a été réparti entre les six structures en charge de l'organisation de l'élection présidentielle de 2018 », a indiqué Dr Boubou Cissé. Avant de citer les structures concernées à savoir : le ministère de l'Administration territoriale, la Délégation générale des élections, la Commission électorale nationale indépendante, la Cour constitutionnelle, le Comité national de l'égal accès aux medias d'Etat et le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Par ailleurs, le ministre de l'Economie et des Finances a fait savoir que ce budget a été arrêté suite à un arbitrage avec les six structures en charge de l'organisation de ces échéances électorales. Avant de préciser que c'est un budget de 49 milliards pour l'organisation des élections générales de 2018.

Évoquant l'incapacité du gouvernement à faire face au financement, Dr Cissé a insisté qu'il n'y a pas de problème de financement des élections générales dans notre pays. « Toutes insinuations tendant à faire croire que le gouvernement du Mali peine à mobiliser les ressources nécessaires pour financer les élections générales sont fausses, infondées et malicieuses », a-t-il dit.

Mali

Mali - Arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan

«Adama Konaté, 31 ans originaire de Yira Dioubasso au Burkina, tout comme son frère Kassim… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.