10 Juillet 2018

Sénégal: Bambey /Reforme de la gestion des forages - Le directeur de l'Aquatech Sénégal avertit - «Les forages réticents sont sous la menace de coupure d'eau»

Le Directeur de l'Aquatech Sénégal dans les régions de Thiès et de Diourbel a rencontré la presse ce lundi, à Bambey. Pape Diop estime que cette réforme dans la gestion de l'hydraulique rurale vise à faciliter l'accès en quantité et en qualité de l'eau des populations. Le Directeur de l'Aquatech Sénégal a fait savoir par ailleurs que tous les actes posés par les Associations des usagers des forages (Asufors) depuis le 1er avril seront justifiés par leurs auteurs.

120 forages ont été pris dans le premier plan de passation sur une demande de l'Office national de forages. Le Directeur de l'Aquatech a levé le coin de voile après le vent de la contestation et le refus systématique de quelques membres des bureaux de l'Association des usagers des forages de Refane et de Bambey sérère. Ces associations ont organisé des manifestations pour s'opposer à cette réforme dans la gestion de l'hydraulique rurale.

Pour Pape Diop, le sens de cette réforme s'explique par le fait que l'Etat du Sénégal perdait 30 milliards de redevances par an à cause du non-paiement de cette taxe par les Asufors. S'agissant de ces contestataires, il soutient qu'il s'agit d'une poignée de personnes qui ont pris en otage les populations pour les désinformer. Ce sont des gens qui ont géré des derniers publics qui sont dans l'obligation de rendre compte. « Ceux qui contestent à Bambey sérère, Je les connais, ce sont nos amis entre guillemets.

Je connais leur problème. A un moment ou un autre, il va falloir qu'ils fassent la passation avec l'Etat du Sénégal pour dire combien ils ont en banque, combien ils ont dans les comptes Mais il faut qu'ils rendent compte. Je crois savoir que le fait de rendre compte les dérange un peu parce qu'il y a des choses qui vont se savoir. Mais ils seront obligés de le faire. Vous ne pouvez pas disposer de l'argent public sans rendre compte en faisant ce que vous voulez ». Et de poursuivre : «nous sommes en négociation avec ses sites qui ont refusé la passation avec l'Aquatech. Passé ce délai, l'Etat nous donnera l'autorisation de couper l'eau.

L'Etat du Sénégal a acquis un financement de 27 milliards de la Banque africaine de développement pour la remise à niveau de tous les forages ruraux ». Selon lui, 30 milliards de redevance devraient être versés dans les caisses de l'Etat par an par les Asufors du Sénégal.

Sénégal

La Fondation BOA va équiper les régions pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

La Fondation BOA-SENEGAL va davantage équiper les centres de santé qui sont dans les régions. Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.