10 Juillet 2018

Afrique: Qualification de la France pour la finale de la Coupe du monde Russie 2018 - Un beau cadeau du 14-Juillet

Hier, 10 juillet 2018, la France s'est qualifiée pour la finale de la Coupe du monde Russie 2018, en venant à bout de la Belgique par 1 but à 0, but marqué en début de seconde période par Samuel Umtiti sur corner. Une victoire mérité, par une jeune et talentueuse équipe qui a réussi à museler la meilleure attaque du tournoi, en mettant son éteignoir le trident Hazard-Lukaku-De Bruyne.

Pour tout dire, le billet qualificatif a été très difficile à arracher face à des Diables rouges qui tenaient visiblement à marquer l'histoire de cette compétition, en accédant, pour la première fois, à une finale de Coupe du monde. Mais en face, les Bleus se sont montrés plus forts et c'est tout logiquement que le Coq gaulois a réussi à déjouer les plans de Diables rouges qui se sont retrouvés pris dans l'enfer de leur propre piège.

En tout cas, en triomphant avec autant d'abnégation de la Belgique, la France est un beau vainqueur qui peut, à présent, prétendre sans fausse modestie, à la consécration suprême, tant elle aura survolé une compétition qui ne lui tendait pas forcément les bras. Et, ils étaient nombreux à ne pas vendre cher la peau des Tricolores, après les résultats mitigés du premier tour.

Mais par l'une de ces magies du football dont eux seuls ont le secret, les Bleus ont su élever le niveau de leur jeu et asseoir leur domination sur une compétition où rien ne leur était acquis d'avance, clouant au passage le bec à leurs détracteurs et forçant le respect jusque dans les rangs de leurs adversaires.

Assurément, cette cuvée 2018-là des Bleus, est celle de la France qui gagne. Et l'on manque même de mots pour qualifier l'exploit des protégés de Didier Deschamps. En tout cas, au lendemain de cette victoire, le Coq peut lever fièrement la crête. Et à l'avant-veille de la célébration de la fête nationale, les Bleus ne pouvaient pas offrir meilleur cadeau du 14-Juillet à leur compatriotes. Cocorico !!!

La France devrait pouvoir terminer en apothéose une épopée qu'elle a commencée au petit trot

Le Coq gaulois a chanté et un jour nouveau se lève, au pays de Vladimir Poutine et Rinat Dassaev, pour la France qui y disputera, pour la troisième fois de son histoire, une finale de Coupe du monde. Et ce, dans l'espoir d'accrocher une deuxième étoile à sa tunique. Au vu de son parcours qui l'a vue se débarrasser successivement de deux ex-champions du monde (l'Argentine en huitième et l'Uruguay en quart) avant de se défaire d'un autre sérieux prétendant au titre, il n'est pas exagéré de dire que la France a fait le plus dur.

En venant à bout d'une talentueuse et solide équipe belge, Kylian Mbappé et ses camarades ont frappé un grand coup. Et c'est fort logiquement qu'ils se présenteront dans la peau des favoris, le 15 juillet prochain, pour l'ultime acte d'une compétition qui a été plutôt riche en rebondissements. Et l'on ne serait pas surpris de voir le sacre de cette équipe qui se présente, d'ores et déjà, comme une génération dorée.

En tout cas, la France devrait pouvoir terminer en apothéose une épopée qu'elle a commencée au petit trot, le 16 juin dernier, face à l'Australie. Cela dit, 20 ans après le succès du Stade de France où il a soulevé le trophée en tant que capitaine, Didier Deschamps rééditera-t-il l'exploit en terre russe en tant qu'entraîneur ? Rendez-vous dans quatre jours au Loujniki stadium de Moscou. En attendant, le rêve continue.

Afrique

L'union africaine adopte des réformes internes

Après deux jours d'un sommet extraordinaire à Addis Abbeba, l'UA vient d'adopter un certain nombre de… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.