10 Juillet 2018

Mauritanie: L'armée mauritanienne considérée comme un gage de sécurité

La présidentielle de 2019 pourrait mettre fin à 40 ans de présence de l'armée au pouvoir. Mais au vue de la situation sécuritaire, beaucoup de Mauritaniens pensent que l'armée est la seule garante de la stabilité.

Entre 1978 et 2008, il y a eu quatre coups d'Etat réussis en Mauritanie. A part la parenthèse de 2008 avec Sidi Ould Cheikh Abdellahi, depuis 40 ans tous les présidents élus sont issu des rangs de l'armée.

Cette situation est un frein à l'émergence de la démocratie pour Lo Gourmo Abddoul, juriste universitaire qui ajoute que "les militaires sont au centre du milieu des affaires, dans les rapports administratifs et financiers et sont en partie responsable de la dégradation des efforts de démocratisation de la Mauritanie."

Avec le départ de Mohamed Ould Abdel Aziz du pouvoir en 2019, les civils reviendront-il au pouvoir en Mauritanie?

Ousmane Touré, musicien, en doute fort. Il soutient qu'Ould Abdel Aziz, en perspective de l'élection présidentielle de 2019, a sans doute "un dauphin issu de l'armée". Certains Mauritaniens prêtent en effet à Ould Abdel Aziz l'intention de se faire remplacer par un officier supérieur qui démissionnera de l'armée pour se faire élire président en 2019.

Les militaires ne cèderont pas facilement le pouvoir

Pour Mohamed Ould Mohamed El Hacen, responsable de l'Institut international de recherches et d'études stratégiques, les militaires ne s'éloigneront pas du pouvoir d'eux-mêmes. Pour lui, "l'erreur des Mauritaniens est de croire que les militaires leur donneront la démocratie comme le colonialisme leur a donné l'indépendance."

Moustapha Cheikh Taleb Khyar, homme d'affaires, soutient pour sa part que le choix d'un président civil ou d'un militaire démissionnaire de l'armée dépend du peuple dont il faut respecter la volonté. Depuis une dizaine d'années, aucun attentat terroriste n'a été commis en Mauritanie. L'armée a été modernisée et équipée. Le président Mauritanien, au Sahel, est cité comme exemple de fermeté et d'efficacité contre les groupes terroristes.

"Ould Abdel Aziz est pour moi un partenaire incontournable dans cette région du Sahel lourdement frappée par le terrorisme", avait déclaré le président français, Emmanuel Macron, lors d'une récente visite à Nouakchott

Ce bilan en matière de sécurité amène certains Mauritaniens à penser que, dans le contexte actuel, l'armée est la seule garante de la stabilité du pays. Pour Mohamed Ould Mohamed El Hacen, c'est plutôt la démocratie qui assure la véritable stabilité

Avant la présidentielle de 2019, les Mauritaniens iront aux urnes le premier septembre prochain pour élire les députés, maires et conseillers régionaux.

Mauritanie

La Commission électorale change de président

En Mauritanie, il y a du changement à la tête de la Commission électorale nationale… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.