10 Juillet 2018

Cameroun: Présidentielle - Les électeurs pourront-ils tous voter ?

Photo: Moki Edwin Kindzeka
Le Président Paul Biya à son arrivée lors de la célébration de la fête nationale du Cameroun, le 20 Mai 2018.

Des échanges de tirs ont été signalés lundi à Buea, dans le Sud-Ouest anglophone. Ces violences sont survenues le jour même où le président Paul Biya a fixé la date de l'élection présidentielle au 7 octobre 2018.

Selon des témoins, deux policiers auraient été tués à la suite de ces affrontements entre forces de l'ordre et hommes armés non encore identifiées à Buea, la capitale de la province anglophone du Sud-Ouest.

Ce regain de violence est survenu le jour même où le président Paul Biya a fixé la date de l'élection présidentielle au 7 octobre prochain. C'est pourquoi, plusieurs organisations de la société civile camerounaise ont exprimé leurs inquiétudes quant à la tenue d'élections apaisées.

Par exemple, Denis Emilien Atangana, le responsable du CERAD, le Cercle de réflexion et d'action pour le développement. Celui-ci justifie son scepticisme par le fait que le climat politique et sécuritaire national n'est pas propice à l'organisation de ce scrutin.

Cameroun

Blaise Pascal Talla arrache 100 millions à l'Etat

La partie de bras de fer qui opposait l'Etat du Cameroun à Blaise Pascal Talla a tourné en faveur de… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.