10 Juillet 2018

Afrique de l'Ouest: Sahel - L'insécurité aggrave la crise alimentaire

NIAMEY - L'insécurité aggrave la situation alimentaire et nutritionnelle dans le Sahel, notamment dans plusieurs pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), ont alerté lundi à Niamey les ministres de l'Agriculture de cet espace de 112 millions d'habitants.

Les ministres "sont préoccupés par la situation alimentaire et nutritionnelle (...) aggravée par l'insécurité civile persistante dans le bassin du lac Tchad, le Liptako Gourma (région à cheval sur le Niger, le Burkina Faso et le Mali) et dans le centre du Mali", ont-il indiqué dans un communiqué à l'issue d'une réunion à Niamey.

Ils se sont surtout alarmés de la situation "d'environ 3,5 millions de personnes" vivant "en insécurité alimentaire" au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Sénégal, "qui ont besoin d'une assistance alimentaire inconditionnelle immédiate" entre "juin et août", période de "soudure".

La "soudure" est la période entre la fin de la consommation de la récolte de l'année précédente et l'arrivée de la prochaine récolte, pendant laquelle les greniers sont vides.

Le Burkina Faso, le Mali et le Niger sont confrontés à des attaques terroriste très meurtrières qui provoquent des déplacements massifs de population.

Selon les ministres, les huit pays de l'UEMOA ont engrangé en 2017 plus de 27,3 millions de tonnes de céréales et 24,5 millions de tonnes de tubercules. Mais ces quantités sont insuffisantes pour nourrir toute leur population, d'après les experts. L'UEMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

En juin, le bureau de l'ONU à Niamey avait déjà prévenu des effets des "attaques répétées des groupes armés non étatiques" entre le Mali et le Niger, ainsi que d'"une intensification depuis avril 2018" des "conflits intercommunautaires". Cette "situation" risque de "s'aggraver (...) alors que des membres des différentes communautés, en particulier les jeunes, risquent d'être recrutés par les groupes armés non étatiques", s'est inquiétée l'ONU.

Afrique de l'Ouest

L'état de castatrophe nationale décrété après des inondations

La fin d'hivernage est difficile au Nigeria. Abuja vient de déclarer l'état de catastrophe nationale en… Plus »

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.