11 Juillet 2018

Tunisie: Le sport a-t-il besoin des sciences ?

analyse

De l'histoire des techniques à l'histoire de l'innovation, l'émergence des technologies du sport ouvre un champ de recherches prometteur. Mais la question qui ne cesse de revenir et sur laquelle les avis divergent, sans pour autant s'y réduire à une simple interrogation, concerne le mariage entre sport et sciences. Qui gouverne les méthodes d'entraînement ? L'entraîneur, le scientifique, la machine ? Le sport a-t-il besoin des sciences ? Le sportif est-il condamné à devenir un surhomme ? Autant de questions qui occupent les scientifiques et les sportifs en raison de la sophistication des instruments et l'importance prise par la technologie.

L'approche sportive, souvent interdisciplinaire, permet de repenser cette liaison et d'envisager des thématiques nouvelles inscrites autour de l'articulation et du conditionnement technologique.

La science est la considération de ce qui est produit. Autrement dit la théorie du réel. Produire suppose l'art d'utiliser les instruments. Cet art est la technique.

Le sport aide à se forger une identité, car il peut apporter à un individu les certitudes qui lui manquent. Toutefois, quand la pratique sportive est excessive et que la performance devient obsessionnelle, le sport-plaisir risque de se transformer en une addiction sportive.

Les compétitions et les entraînements sont souvent considérés comme des rites initiatiques. Ils permettent aux sportifs d'intégrer progressivement les exigences du haut niveau. La transformation lente du corps des sportifs en machine à performances, le passage d'une étape à une autre, les différentes formes d'investissement et de pratique sont autant d'étapes qui classent, hiérarchisent et intègrent les sportifs, notamment ceux de l'élite, dans un environnement de défi et de challenge. Ils se trouvent aujourd'hui dans l'obligation de s'intégrer dans des groupes de référence, de se donner la sensation de faire partie de ces «êtres d'exception»... L'objectif n'est plus seulement de mesurer, mais de désigner un vainqueur qui ira le plus loin...

Le mariage de la science et du sport : ce n'est pas toujours le pied ! Mais toujours est-il que les faux pas peuvent des fois être tolérés quand la fin justifie les moyens.

Le sport aide à penser. D'un pas assuré, il se place aux côtés de la science dans une route commune. Pas plus que le sport n'est angélique, la science n'est démoniaque. Ils sont parfois victimes de mauvaises rencontres. Mais pour ne pas céder à la peur, plus ils s'approchent du danger, et plus les chemins menant vers ce qui sauve commencent à s'éclairer.

Tunisie

CAF Ligue des Champions - L'ES Sétif reste confiant face au Wydad

Vendredi prochain, L'Entente de Sétif se déplace au complexe Mohamed V pour défier le Wydad de… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.