11 Juillet 2018

Maroc: Le rai en fête au 12ème FIRO

Comme à l'accoutumée, la capitale de l'Oriental, Oujda, accueillera, du 14 au 21 juillet courant, la 12ème édition du Festival international du raï (FIRO).

Désormais rendez-vous incontournable pour les amateurs de la musique raï, cet événement transformera encore une fois Oujda en véritable "Mecque du raï" puisque, depuis sa création en 2007, il attire chaque année plus de 600.000 spectateurs. Ce score d'audience étant le plus élevé au Maroc, après celui de Mawazine. De ce fait, les organisateurs ont concocté, cette année, une programmation riche et diversifié avec au menu un large éventail d'activités artistiques et culturelles alliant musique marocaine et arabe, ainsi qu'une panoplie de débats autour de la culture raï.

Initiée par l'Association Oujda Arts, cette manifestation culturelle se fixe comme objectifs de conforter la visibilité de la ville d'Oujda à l'instar des grandes cités marocaines, de se positionner parmi les évènements artistiques les plus attendus de l'année et de se différencier des autres festivals par l'originalité, ainsi que de doter la région de l'Oriental d'un événement assurant son rayonnement à l'international.

«Le Festival international du raï est une avancée importante vers le développement et l'ouverture culturelle auxquels aspire toute la population de notre région, que l'on considère comme un grand carrefour du Maghreb et de la Méditerranée», explique Mohamed Amara, président de l'Association Oujda Arts. Et d'ajouter: «Ce Festival s'est construit grâce à la volonté et à la mobilisation de ses organisateurs, de ses sponsors, et surtout du large public qui l'a toujours accompagné pour le lancer, le positionner et renforcer sa notoriété au bout de 10 années d'existence».

A l'ouverture de cet événement, qui sera marqué par l'organisation de plusieurs colloques, les festivaliers auront le plaisir d'apprécier une fresque musicale produite par le grand musicien et compositeur Nabil El Khaldi, qui puise dans la culture musicale de la région de l'Oriental, indiquent les organisateurs.

Cette édition sera, par ailleurs, rehaussée par la participation de nombreux artistes, à l'instar d'Ayman Serhani, Cheb Houssam, Cheb Mustapha Yaalaoui, Issam Kamal, Cheb Adnane, le compositeur-arrangeur DJ Hamida, le rappeur Soolking, ou encore Mido Belhbib. Au stade d'honneur et dans d'autres espaces de la ville, le public oujdi et les visiteurs de la capitale de l'Oriental seront également au rendez-vous avec plusieurs artistes de la chanson chaabi, en particulier Daoudia et Statia.

Le Festival réserve à ses fans un concert de clôture survolté avec une brochette d'artistes nationaux et étrangers, notamment El Mokhtar El Berkani, l'Algérien Reda Taliani, DJ Amine et la diva du raï, Cheba Zehouania. Rappelons enfin que cette édition coïncide avec la désignation de la ville d'Oujda en tant que capitale de la culture arabe au titre de 2018.

Maroc

Polémique autour du hashtag #koun rajoulan, «sois un homme»

Au Maroc, c'est la saison de la plage et des polémiques. Un mot clé a fait son apparition sur les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.