11 Juillet 2018

Tunisie: HCE désormais seul

Photo: La Presse
Elections législatives: Nida 85 sièges, Ennahdha 69

- Mustapha Ben Saïd, l'un des coordinateurs-fondateurs de Nida Tounès, exhorte le président Caïd Essebsi, dans une lettre ouverte sur Facebook, à assumer ses responsabilités et à sauver la patrie et le parti

Il semble que Hafedh Caïd Essebsi, le directeur exécutif de Nida Tounès, est en train de perdre ses derniers soutiens au sein du parti et que ses plus fidèles lieutenants à l'instar de Raouf Khammassi, l'homme fort de Nida Tounès en Allemagne, ont décidé de rejoindre ceux qui appellent au maintien de Youssef Chahed à la tête du gouvernement, contrairement à la volonté de Hafedh, attaché plus que jamais à voir le chef du gouvernement quitter la Kasbah.

Et pas plus tard qu'hier, on a eu droit à un nouveau rebondissement dans le conflit opposant Youssef Chahed à Hafedh Caïd Essebsi : l'instance politique de Nida Tounès a appelé, lors de sa réunion, à l'unanimité au maintien de Youssef Chahed à son poste. Ons Hattab, députée nidaïste, a déclaré sur les ondes de Radio Shems FM que les membres de l'instance politique de Nida Tounès réunis pour trancher le conflit Hafedh Caïd Essebsi-Youssef Chahed ont été unanimes à exprimer leur soutien au chef du gouvernement, désavouant ainsi le directeur exécutif qu'ils accusent d'être le principal artisan de la double défaite du parti aux législatives partielles en Allemagne et aux élections municipales du 6 mai dernier.

Et l'implosion au sein du bloc parlementaire nidaïste d'enregistrer une nouvelle fracture marquée par la déclaration de Mongi Harbaoui, porte-parole du parti, qui indique que la réunion de l'instance politique est nulle et non avenue, alors que Raouf Khammassi, Soufiène Toubal et Ons Hattab soulignent que l'instance est habilitée à prendre de telles décisions et vont jusqu'à appeler Hafedh à quitter le parti, estimant qu'il n'est plus représentatif de la volonté des responsables du parti.

Ce nouveau rebonbissement intervient à la suite de la décision prise par la commission parlementaire nidaïste chargée d'évaluer le rendement du gouvernement. La commission présidée par le député Ramzi Khémis a, en effet, rencontré ces derniers jours le chef du gouvernement et lui a soumis son rapport dans lequel elle approuve sa décision d'effectuer un remaniement ministériel, dévoilant ainsi que les députés nidaistes sont divisés quant à la décision qu'ils doivent prendre au cas où ils auraient à voter une motion de censure ou une demande de renouvellement de confiance au chef du gouvernement.

Et l'isolement de Hafedh Caïd Essebsi au sein du parti et du paysage politique national de se confirmer encore à la lumière des indiscrétions qu'on est en train de répandre dans les rangs d'Ennahdha.

On fait circuler, justement, des informations selon lesquelles la rencontre Béji Caïd Essebsi-Rached Ghannouchi de dimanche dernier a abouti à «un début de solution selon laquelle Rached Ghannouchi, Youssef Chahed et Noureddine Taboubi se rencontreront dans les prochains jours pour mettre au point un accord consensuel sur la base duquel Youssef Chahed restera à La Kasbah jusqu'aux élections de 2019 à condition de ne pas y participer ainsi que ses ministres».

Et comme l'étau se resserre de plus en plus autour de Hafedh Caïd Essebsi au risque de lui faire perdre son principal allié, l'Ugtt, voilà que la fronde touche les fondateurs du parti qui s'en remettent au président Béji Caïd Essebsi lui demandant d'intervenir pour éclairer la voie à suivre et envoyer les messages que les Tunisiens attendent.

Mustapha Ben Saïd, l'un des coordinateurs-fondateurs de Nida Tounès, exhorte le président Caïd Essebsi dans une lettre ouverte sur Facebook à assumer ses responsabilités et à sauver la patrie et le parti.

Tunisie

"Jil Jilala" en concert à l'ouverture des Journées du Maroc en Tunisie

L'évènement vise à valoriser les relations distinguées et historiques entre les deux pays Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.