11 Juillet 2018

Gabon: Les MAMBOUNDOUISTES communiquent.

Les MAMBOUNDOUISTES se sont réunis, le samedi 08 Juillet 2018 dans le cadre de leur réunion hebdomadaire.Ouvrant les travaux, le Président des MAMBOUNDOUISTES, Monsieur KOUMBA Guy Constant Titus s'est une nouvelle fois indigné devant la non application des mesures prises lors du Conseil des Ministres du 21 Juin 2018, quant à la non prise en compte de la réduction de la taille du gouvernement dont le fonctionnement obère considérablement le budget de l'Etat.

Examinant les questions inscrites à l'ordre du jour, les MAMBOUNDOUISTES, se sont appesantis sur le rendu du communiqué final du Conseil Supérieur de la Magistrature du 03 Juillet 2018.

A l'analyse, Les MAMBOUNDOUISTES ont constaté pour le déplorer par la suite, que les nominations prises en Conseil Supérieur de la Magistratures ne respectent ni le principe de la séparation des ordres, ni celui de la spécialisation des magistrats tel que prévue par la loi n°7/94 du 16 Septembre 1994 portant organisation de la Justice.

Pour rappel, au Gabon, il y a trois ordres de juridiction : l'ordre judiciaire, administratif et financier.

De ces trois ordres, on distingue les juridictions judiciaires, administratives et financières. Ces juridictions sont spécialisées en fonction de la nature des affaires qui leurs sont soumises, et les magistrats qui y exercent, ont reçu une formation spécialisée à L'École Nationale de la Magistrature. A lors, les Magistrats formés pour exercer dans l'ordre judiciaire et financier sont-ils bien outillés pour connaitre les litiges qui leur seront soumis dans l'ordre administratif, quand on sait qu'ils n'ont pas été formés pour exercer dans cet ordre.

Par ailleurs, les MAMBOUNDOUISTES fustigent les nominations de certains Magistrats de Haute Cour qui sont nommés pour occuper des fonctions dans les Cours et Tribunaux inférieurs, alors qu'il n'y a pas un problème de sous-effectifs.

Devant l'ouvrage de la nation et au nom de la sérénité de ce corps, Les MAMBOUNDOUISTES invitent respectueusement le Président du Conseil Supérieur de la Magistrature à procéder aux affectations et mutations en tenant compte du profil de formation de chaque Magistrat dans son ordre de juridiction.

En conséquence, Les MAMBOUNDOUISTES suggèrent au Conseil Supérieur de la Magistrature d'avoir à cœur le respect du principe de la différenciation des ordres.

Enfin, Les MAMBOUNDOUISTES demandent respectueusement au Président du Conseil Supérieur de la Magistrature d'encourager la spécialisation des Magistrats dans leurs ordres de juridictions respectifs.

Fait à Libreville, le 10 Juillet 2018

Gabon

Le casse-tête institutionnel face à l'absence d'Ali Bongo

L'absence du président Ali Bongo, hospitalisé en Arabie saoudite depuis le 24 octobre, est un vrai… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.