11 Juillet 2018

Sénégal: Le changement climatique pourrait affecter les pêcheries (rapport)

Dakar — Le changement climatique devrait modifier la productivité de nombreuses pêcheries marines et d'eau douce de la planète d'ici 2050, alerte la FAO, dans un article publié sur son site officiel.

Un tel scénario est prédit par de nouvelles analyses et modélisations auxquelles ont collaboré plus de 100 scientifiques, selon le texte qui avertit que "les moyens de subsistance de millions de personnes les plus pauvres du monde" pourraient être affectés.

"De même source on indique que le potentiel productif des pêcheries dans les zones économiques exclusives (ZEE) [... ] pourrait diminuer de moins 12 pour cent en moyenne, un chiffre qui masque toutefois des fluctuations plus importantes du potentiel productif au niveau régional", selon le document consulté par l'APS.

La ZEE correspond à "une bande de 200 mille nautiques (environ 370 km) dans laquelle l'Etat côtier a des droits souverains aux fins d'exploration et d'exploitation, de conservation et de gestion des ressources naturelles".

"Les systèmes d'eaux intérieures si importants mais souvent négligés de la planète, qui comprennent cinq des pays les moins avancés du monde parmi les 10 principaux producteurs de poisson, seront également affectés. Ces systèmes fournissent 11,6 millions de tonnes de nourriture par an pour la consommation humaine", selon la FAO.

Les bouleversements annoncés sont liés aux changements de température et de pH, aux changements dans les modèles de circulation océanique, à l'élévation du niveau des mers et à la modification du rythme des précipitations et des tempêtes.

Parmi les conséquences attendues : la modification de la distribution géographique et de la productivité des espèces, alors que les récifs de corail blanchiront avant de dépérir et que les maladies aquatiques deviendront plus courantes.

Ces projections figurent dans une vaste collection de 654 pages d'analyses et d'informations mondiales, régionales et nationales et constituant le rapport le plus complet jamais réalisé sur le changement climatique et la pêche.

Le rapport est intitulé "Impacts of climate change on fisheries and aquaculture : Synthesis of current knowledge, adaptation and mitigation options".

Il comprend à la fois de nouvelles recherches et une synthèse unique des informations scientifiques les plus récentes sur la façon dont le changement climatique modifie les océans, les lacs et les rivières du monde, tout en bouleversant les modes de vie des communautés qui en dépendent.

S'exprimant lors du lancement du rapport, José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a lancé un appel à la communauté internationale afin qu'elle apporte un soutien adéquat aux pays en matière d'adaptation.

Il a notamment incité les gouvernements au sein du Conseil du Fonds vert pour le climat des Nations Unies à résoudre leurs différends en matière de financement du mécanisme d'adaptation.

Sénégal

Gouvernance de Macky Sall - De la corruption à ciel ouvert au népotisme exacerbe

«La loi est la loi. Et nul n'est au-dessus des lois. Pas même le président» Barack OBAMA Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.