11 Juillet 2018

Sénégal: Procès en appel de Khalifa Sall - Les avocats de l'Etat tapent sur la Cédéao

Au tribunal de Dakar, c'est le troisième jour du procès en appel de Khalifa Sall. En première instance, le maire de la capitale a été condamné à 5 ans de prison pour escroquerie. Depuis lundi, la défense demande un renvoi pour récupérer dans son intégralité l'arrêt de la Cour de justice de la Cédéao. Cette cour a estimé fin juin que le procès en première instance de Khalifa Sall n'avait pas été équitable. Désormais, les avocats de l'Etat se suivent à la barre avec un objectif : démontrer que l'arrêt de la Cour de justice la Cédéao n'a aucune valeur juridique.

« La cour de la Cédéao n'a pas ordonné la libération de Khalifa Sall », attaque Maitre Ndiaye. « Ce sont des supputations, des plans sur la comète de la défense », ajoute Maitre Bitèye.

Pour les avocats de l'Etat, la Cour de justice de la Cédéao n'a rien à faire dans ce dossier. « Cette cour n'est pas une cour pénale internationale, ni une juridiction d'appel, ni de cassation », explique l'un d'eux. « Vous n'avez pas besoin de cet arrêt pour rendre votre décision », complète un autre.

La défense remontée

Des propos qui provoquent de l'énervement sur le banc de la défense. « La cour de la Cédéao n'est pas ici, elle ne mène pas des enquêtes de terrain », ajoute Maitre Ndiaye avant de poursuivre : « Cette cour dit qu'il y a eu des violations, que M. Sall n'a pas eu accès à son avocat, mais il a fait les mêmes déclarations devant le juge ». L'un de ses confrères enchaîne : « Nous avons besoin de notre code pénal pour juger Khalifa Sall. Pas de cet arrêt de la cour de justice de la Cédéao ».

Les avocats de l'Etat ont donc demandé au juge de rejeter les demandes de la défense qui exige que les poursuites s'arrêtent et que Khalifa Sall soit libéré immédiatement.

Sénégal

Projet de dépollution de la Baie de Hann

« Notre ambition est de démarrer avant la fin de l'année le projet de dépollution de la Baie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.