11 Juillet 2018

Ile Maurice: Les nouveaux points d'embarquement laissent les plaisanciers sceptiques

Ils étaient une vingtaine de plaisanciers à avoir fait le déplacement à l'hôtel Heritage pour rencontrer le ministre du Tourisme, Anil Gayal, ce mercredi 11 juillet. Le but de cette rencontre était d'expliquer aux plaisanciers des hôtels Tamassa, Outria, Paradis et Bel-Ombre où se trouvent les nouveaux points d'embarquement pour les excursions nautiques.

Mais ces nouveaux sites d'embarquement ne font pas l'unanimité. Les plaisanciers ont expliqué que ces points d'embarquement n'étaient pas idéals pour la conduite en mer.

Ils avancent que la marée sèche, le manque de sécurité pour les clients ou le courant de 4 à 6 nœuds font que les endroits proposés sont inappropriés pour l'embarquement des clients. Ils se sont élevés contre les changements proposés et ont déploré le manque d'expertise des autorités.

Mais le ministère du Tourisme est catégorique. Il faut changer les points d'embarquement actuels qui, selon lui, sont devenus «tro dézord».

Le ministère avance aussi que le va et vient incessant des bateaux dans les régions utilisées actuellement cause des dégâts considérable au niveau de l'écosystème marin.

Anil Gayan a expliqué qu'il est prêt à coopérer avec les plaisanciers et amender les points d'embarquement proposés. Par contre, ces points d'embarquements actuels ne pourront rester tels quels. Il invite donc les plaisanciers à venir de l'avant avec de nouvelles propositions.

Ile Maurice

Paul Bérenger est convaincu que la réforme électorale sera proposée avant 2019

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger dit détenir des informations que le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.