11 Juillet 2018

Sénégal: Moustapha Diop sur la hausse du prix du ciment - «J'ai discuté avec la SOCOCIM, tout est rentré dans l'ordre»

Le ministre de l'Industrie a effectué une visite dans la cimenterie de Bargny, Sococim. Une énième visite d'industries qui l'a mené à tour à tour à Diamniadio, aux Grands-Moulins de Dakar, entre autres usines visitées.

Selon Moustapha Diop, il était question de discuter de la flambée du prix du ciment notée ces derniers temps et du problème d'approvisionnement en ciment des grands chantiers de l'Etat. Le ministre de l'Industrie s'est dit satisfait de la rencontre avec le directeur général de Sococim qui a tenu la promesse de solutionner ces problèmes.

«Nous avons discuté des problèmes d'approvisionnement en ciment des chantiers de l'Etat, comme Ila Touba et l'autoroute Aibd-Mbour qui a un besoin estimé entre 30.000 et 28.000 tonnes de ciment. Le directeur m'a rassuré qu'il fera tout le nécessaire pour que les chantiers soient livrés à temps», a-t-il soutenu.

Et le ministre de l'Industrie d'ajouter qu'il s'est aussi entretenu avec le Dg de Sococim sur la flambée du prix du ciment. «Nous avons aussi discuté de la hausse récente du prix du ciment qui avait fait beaucoup de bruit.

Actuellement, tout est rentré dans l'ordre. J'exprime à la cimenterie Sococim et également aux autres cimenteries (Dangote et Ciments du Sahel) que je ne manquerai pas de visiter, ma disponibilité à les accompagner pour trouver des solutions adaptées à leurs problèmes», a précisé Moustapha Diop.

Pour sa part, le Dg de Sococim, tentant de justifier la hausse, soutient qu'au Sénégal, le consommateur achète le ciment le moins cher de l'Afrique de l'Ouest.

«Quand vous voyez ça et vous savez que nous sommes soumis aux mêmes contraintes que ces autres pays. Nous avons ces coûts de l'énergie qui augmentent et, par ailleurs, nous avons d'autres actions comme les taxes qui s'y ajoutent.

Et c'est normal que l'Etat puisse collecter des ressources. Quand vous regardez tout ça, vous voyez que le ciment a chuté de 30% entre 2009 et 2017. Quel est aujourd'hui le produit où on perd 30% (de son chiffre d'affaire) et que cela ne se ressente» pas, a fait savoir Youga Sow.

Pour lui, ce qui s'est passé récemment, c'est que des réajustements nécessaires ont été opérés. Et, étant régalien, l'Etat a été suffisamment sensibilisé sur ces problématiques et des solutions compatibles, entres les intérêts des populations et les intérêts des industriels, sont attendues de l'Etat.

Le ministre de l'Industrie s'est réjoui des normes Iso de la cimenterie et des actions qu'elle mène à travers sa Responsabilité sociétale d'entreprise(Rse) pour assister les populations environnantes.

Sénégal

Sortie du chef de l'Etat sur le cas Karim Wade et Khalifa Sall

Les membres de la coalition «Macky 2012» n'ont pas manqué, eux aussi, de jouer leur partition… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.