11 Juillet 2018

Sénégal: Abdoulaye Makhtar Diop - "La grève de mai-68 reste indissociable de l'évolution politique du Sénégal"

Dakar — L'année blanche consécutive à la grève menée par les étudiants de l'université de Dakar en 1968 est "indissociable" de l'évolution politique du Sénégal, a soutenu le président du comité d'organisation du cinquantenaire de mai-68, Abdoulaye Makhtar Diop.

"Souvenirs de ce pan de l'histoire de l'université de Dakar aujourd'hui Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), cette séquence" de mai 68 "n'est pas détachable de l'histoire de l'évolution politique du Sénégal", a-t-il déclaré.

Il s'exprimait à l'occasion de la table-ronde organisée par le comité de commémoration du cinquantenaire de mai-68, une rencontre de deux jours portant sur le thème "Quelle trajectoire pour le Sénégal, l'Afrique et le monde".

Selon Abdoulaye Makhtar Diop, cette commémoration "s'inscrit plus dans le cadre d'un devoir de mémoire que d'un devoir d'inventaire avec tout ce que cela comporte comme lots d'accusations, de mise à l'index et de culpabilisation".

Pour ce faire, le comité de commémoration a invité diverses personnalités "qui hier étaient des héros des mots d'ordre de grève, des poseurs de barricades, de piquets de grève, des artisans de cocktails molotov",

Il y a aussi des "tribuns en herbe, défiant autorités politiques et administratives ainsi que les forces de l'ordre" lors de ces évènements, "sourds aux injonctions des parents confrontés pour la première fois à une révolte d'étudiants et d'élèves d'une telle ampleur".

S'y ajoutent "des autoritaires administratives, militaires et politiques qui ont eux aussi vécu ces événements dans l'exercice de leurs fonctions et missions d'alors".

A en croire Abdoulaye Makhtar Diop, cet exercice de commémoration sert notamment à "compléter les ouvrages" écrits sur mai 68, comme ceux des professeurs Abdoulaye Bathily et Oumar Guèye par exemple, sans compter qu'il peut contribuer à la production de documents authentiques.

"Vous le savez tous, chaque acteur d'une histoire, d'un événement à sa manière d'écrire en fonction de son idiosyncrasie", a-t-il indiqué, soulignant que les actes de cette table-ronde seront de ce point de vue "autant de matériaux nécessaires dans leurs diversités et leurs véracités testimoniales à l'élaboration de documents authentiques".

Il a par ailleurs rendu un hommage aux dirigeants et leaders de l'Union démocratique des étudiants du Sénégal (UDES), lesquels avaient selon lui "conduit le mouvement de manière courageuse et responsable".

Abdoulaye Makhtar Diop estime que ces acteurs de mai 68 méritent "toutes nos félicitations", pour s'être dédiés à ce mouvement qu'il considère comme une "cause mémorielle et référentielle".

Sénégal

Présidentielle - L'assurance de la majorité agace

Au Sénégal, toute la classe politique est concentrée sur la présidentielle de l'an prochain.… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.