12 Juillet 2018

Ile Maurice: Chagos - Geoffrey Cox un atout pour Maurice ?

C'est une personna- lité connue du monde politique en Angleterre comme à Maurice. Geoffrey Cox, Queen's Counsel (QC), qui a défendu jusqu'à tout récemment l'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, a été nommé Attorney General en remplacement de Jeremy Wright au sein du gouvernement britannique.

Plaisir au leader du Parti travailliste qui estime avoir eu de la chance d'avoir fait sa formation d'avocat dans son cabinet avant d'être admis au barreau. Le conservateur a été l'un des conseillers phares de l'ex-Premier ministre. Il a apporté son expertise sur le dossier de la réforme électorale, apportant dans la foulée, son éclairage au gouvernement dans divers cas qui ont été présentés devant le Privy Council.

Avec Geoffrey Robertson et Philips Sands, Geof- frey Cox a également été Legal Consultant on soverei- gnty and the Chagos matters à Maurice. Sa nomination au sein du Cabinet britannique pourrait-elle jouer en faveur de Maurice, par exemple dans l'affaire Chagos ?

On préfère ne pas miser sur cela vu le «temps que les discussions prendront sur ce dossier». Pour le gouvernement, la prochaine étape devant la Cour internationale de justice sera cruciale. Autre dossier qui retiendra l'attention du gouvernement au niveau juridique : l'affaire MedPoint devant le Privy Council l'année prochaine où le sort du Premier ministre Pravind Jugnauth sera décidé.

Si l'entrée de Geoffrey Cox au sein du gouvernement de Theresa May a reçu des réactions timides, le départ de Boris Johnson dans le sillage du Brexit est accueilli avec soulagement. En 2017, Maurice avait dénoncé les menaces de la part des Britanniques. Ce, après que le Foreign Office laissait entendre que les relations Maurice- Grande-Bretagne seraient réévaluées si l'affaire portant sur la souveraineté de Maurice sur l'archipel des Chagos était portée devant les Nations unies. Par la suite Boris Johnson, qui di- rigeait la délégation britannique à l'ONU, a pris un sérieux coup après que 94 pays ont décidé de soutenir la résolution de Maurice.

Le leader du Groupe Réfugiés Chagos Olivier Bancoult, qui a eu l'oc- casion de rencontrer le ministre des Affaires étrangères britannique à New York avec sir Anerood Jugnauth, est d'avis qu'il n'a pas suffisamment accordé d'importance à la situation des Chagossiens. «Frans- man mo péna konfians dan enn minis anglais, enn konservater sirtou.»

Olivier Bancoult estime néanmoins que le remplacement de Boris Johnson par Jeremy Hunt n'est pas mieux. Il explique que c'est un novice en matière de relations internationales

Ile Maurice

Blanchiment d'argent - Peine de prison réduite pour la complice de Curly Chowrimootoo

La Cour intermédiaire lui avait infligé une peine de trois ans de prison pour blanchiment d'argent.… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.