11 Juillet 2018

Burkina Faso: Forum national de la diaspora - Regards croisés sur la mère-patrie

Le Forum national de la diaspora se tient, du 11 au 13 juillet 2018, à Ouagadougou avec la participation de délégations venues des quatre coins du monde. La rencontre a pour ambition de faire de nos compatriotes de l'extérieur, des acteurs de premier plan du développement économique et social du Burkina Faso.

Les autorités burkinabè, déterminées à relever le défi du développement économique et social auquel le pays fait face, battent le rappel des fils et filles du pays vivant à l'étranger afin de solliciter leur participation à l'édification de la nation. C'est tout le sens du Forum national de la diaspora, dont l'ouverture des travaux est intervenue hier mercredi 11 juillet 2018 dans la Salle de Conférence de Ouaga 2000, à Ouagadougou.

Pendant trois jours, les différentes délégations venues des quatre coins de la planète vont mener des réflexions autour du thème : « La contribution de la diaspora burkinabè à la construction nationale », afin de défricher le chemin conduisant à l'implication effective de la diaspora dans l'œuvre d'édification de la nation.

Dès l'entame de son propos, le ministre de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur, Paul Robert Tiendrebéogo a traduit sa reconnaissance au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui s'est investi personnellement, pour faire de ce forum une réalité. « Vous l'avez promis, vous l'avez fait », a-t-il déclaré.

Il a invité les délégués du Conseil supérieur des Burkinabè de l'étranger (CSBE) à saisir cette opportunité pour poser les préoccupations des communautés dans leur pays d'accueil. Puisque, a-t-il fait observer, un dialogue direct avec le président du Faso est inscrit dans l'agenda du Forum dans la matinée du vendredi 13 juillet 2018.

Le porte-parole de la diaspora, Etienne Ouoba, membre de la délégation venue du Niger voisin, a, d'abord, rendu hommage aux victimes des différentes attaques terroristes perpétrées contre le Burkina Faso et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

S'agissant de l'appel lancé par la mère patrie à ses fils et filles partis à l'aventure, il a rassuré les autorités de la disponibilité de la diaspora à soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

«Nous prenons, ici devant vous-même (NDLR : président du Faso), l'engagement ferme de jouer notre partition dans les efforts de développement du pays», a déclaré le représentant de la diaspora. Il a par ailleurs reconnu le mérite du chef de l'Etat pour l'attention «particulière» accordée à la diaspora depuis son arrivée au pouvoir.

Le chef de l'Etat : «La diaspora fait la fierté de la Nation»

«De la période coloniale à nos jours, marquée, entre autres, par des questions migratoires, la diaspora burkinabè sur tous les continents a toujours fait la fierté de notre nation. Il m'a paru normal, à la faveur du renouveau démocratique consécutif à l'insurrection populaire d'octobre 2014, de m'engager à impliquer nos compatriotes vivant à l'étranger, dans l'œuvre collective de construction nationale.

Ce forum en est la traduction et je voudrais vous rassurer d'ores et déjà qu'en dépit des difficultés liées aux facteurs internes et externes de l'environnement politique, économique et sécuritaire national et international, le Burkina Faso poursuit courageusement et fièrement son développement.

Des réformes audacieuses ont été engagées pour créer les conditions d'un climat apaisé, d'une croissance soutenue et d'un développement durable pour tous les Burkinabè sans exclusive pour jouir des fruits.

Les conditions de votre participation à l'effort de construction nationale et les mesures envisagées pour assurer votre protection dans vos pays d'accueil respectifs ainsi que les possibilités offertes par la mère patrie pour répondre à vos attentes sur le plan politique, économique, social et culturel feront l'objet des échanges que j'aurais lors du dialogue direct avec la diaspora vendredi.

Je voudrais vous rassurer que le gouvernement a reçu des instructions pour la mise en place de mécanismes de capitalisation des énormes capacités de mobilisation économique, financière et technique de la diaspora.

Cela, à travers, entre autres, le recensement des Burkinabè de l'étranger par pays d'accueil, l'organisation de la structuration de ces communautés, la promotion des cadres burkinabè dans les institutions régionales et internationales, l'opérationnalisation du vote des Burkinabè de la diaspora, etc. J'attends avec la plus grande attention les résultats des conclusions du forum que je souhaite concrètes et orientées vers l'action dans la cohésion ».

Burkina Faso

Le CDP plaide pour le retour de Blaise Compaoré au pays

Au Burkina Faso, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l'ex-parti au pouvoir, a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.