12 Juillet 2018

Cote d'Ivoire: Anne Ouloto - 'Il y a nécessité d'éduquer la population à un changement de comportement'

Un an après sa mise en œuvre, le Grand ménage (Gm) a-t-il atteint ses objectifs ? Cette opération nationale de salubrité publique est-elle comprise par les ivoiriens ?

Doit-elle continuer ainsi ou subir des réaménagements ? C'est à ces questions que va répondre le séminaire bilan qui s'est ouvert hier à l'hôtel Bellecôte, à Cocody- Angré. Avant de laisser les séminaristes à leurs réflexions, la ministre de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement durable, Anne Désirée ouloto a, lors de la conférence inaugurale, expliqué la vision de Gouvernement en instaurant le Gm.

« Au démarrage, nous avions pour ambition d'offrir un pays sain et beau. Quand un pays est sale, c'est la santé des populations qui est menacée et c'est un indice de négligence, de paresse, de manque de goût », a-t-elle dénoncé. Le Gm a donc été initié pour interpeller la conscience collective.

Pour Anne ouloto, « il y a nécessité de travailler à la sensibilisation, à l'éducation des populations pour un changement de comportement ».

En attendant les recommandations du séminaire, la commissaire du gouvernement a indiqué qu'il y aura bientôt un cadre légal et réglementaire de la politique de salubrité avec la validation du code de la salubrité. Toutefois, a-t-elle ajouté, le tout n'est pas d'avoir une loi mais la volonté.

En la matière les préfets, a-t-elle estimé, doivent prendre les devants en mobilisant les populations dans leurs zones. Notons que selon les résultats d'une enquête dévoilée à l'ouverture du séminaire sur 2032 personnes interrogées 1192 ont répondu connaitre l'opération Grand ménage, soit 59%. La première édition du Gm, faut-il le rappeler, a eu lieu le 04 mars 2017.

Cote d'Ivoire

Municipales à Marcory - Gnamaka Dogbo Eric se signale

Gnamaka Dogbo Éric, président-fondateur du Forum de la société civile(FSA) a annoncé… Plus »

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.