12 Juillet 2018

Burkina Faso: Forum national de la diaspora - Trois jours pour faciliter des contacts d'affaires

Réfléchir sur la problématique de l'implication effective de la diaspora burkinabè dans l'œuvre de construction nationale et particulièrement de son implication dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). C'est l'objet de la tenue du Forum national de la diaspora qui a ouvert ses travaux le mercredi 11 juillet 2018 à Ouagadougou.

« La contribution des Burkinabè de l'extérieur à la construction nationale », tel est le thème du Forum national de la diaspora initié par le président du Faso et organisé par le ministère de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur. Un forum dont les travaux ont débuté le 11 juillet dernier pour prendre fin le 13 juillet prochain.

Il s'agira donc de sensibiliser et mobiliser la diaspora en vue de sa contribution au développement économique, social et culturel du Burkina, de présenter les initiatives du gouvernement à son endroit et d'assurer une meilleure visibilité des actions de celle-ci pour booster le développement du pays.

Pendant ces trois jours de travaux, près de 200 participants de la diaspora vont être informés sur le contenu du PNDES. Ils seront également sensibilisés sur les grands projets de développement en cours au Burkina pour définir les stratégies de mobilisation en vue de l'implication de la diaspora au développement national.

Avec bien d'autres participants, ils vont ensemble partager les bonnes pratiques de politiques de développement des pays d'accueil.

Il sera aussi question d'enregistrer les préoccupations de la diaspora pour l'élaboration et/ou la mise en œuvre de la future politique nationale de gestion des Burkinabè de l'extérieur, présenter le potentiel d'exportation des produits et services du Burkina, donner des informations sur les opportunités d'investissements et d'emplois à la diaspora, faire un point de la mise en œuvre du projet MIDA, faciliter des contacts d'affaires, sensibiliser la diaspora sur sa participation aux futures élections nationales, formuler des recommandations pour une plus forte implication de la diaspora dans le développement du Burkina et prioritairement à la construction nationale.

Pour le ministre de l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo, il s'agit donc de rechercher les meilleures pistes possibles pour la contribution des Burkinabè de l'extérieur.

La diaspora a fait la promesse de se battre davantage pour un avenir radieux du Burkina

Etienne Ouoba, délégué du Conseil supérieur des Burkinabè de l'étranger (CSBE) du Niger, s'exprimant au nom de la diaspora, a relevé que ce forum est « une opportunité pour l'ensemble des filles et fils du Burkina, vivant à l'intérieur comme à l'extérieur, de réfléchir ensemble sur les voies et moyens de mutualiser et de fédérer nos efforts en vue du développement de notre chère patrie ».

Tout en saluant la pertinence du thème qui, dit-il, les interpelle tous sur leur responsabilité collective, Etienne Ouoba a, au nom de ses camarades, pris l'engagement ferme de jouer pleinement leur partition et leur rôle dans cette quête de développement.

Il a saisi l'occasion pour exprimer leur gratitude au président du Faso, pour l'attention qu'il accorde aux Burkinabè de l'extérieur et cela les rend désormais fiers d'être Burkinabè. Toute chose qui fait qu'ils se battront davantage pour l'avenir radieux du Burkina.

Et le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, de remercier la diaspora d'avoir répondu à son appel à la réflexion et à l'action, afin de décider ensemble d'un meilleur avenir pour chacun et pour le Burkina.

Avant de souligner qu'il lui a paru normal, à la faveur du renouveau démocratique consécutif à la période insurrectionnelle d'octobre 2014, de s'engager à impliquer les Burkinabè vivant à l'extérieur dans l'œuvre collective de construction nationale.

Et le forum, selon lui, en est la traduction. Un des temps forts de ce forum sera le dialogue direct entre le président Roch Marc Christian Kaboré et la diaspora, dialogue au cours duquel ils vont échanger sur les conditions de la participation des Burkinabè de la diaspora à la construction nationale et les mesures envisagées pour assurer leur protection dans les pays d'accueil et les possibilités offertes par le pays pour répondre à leurs attentes au niveau politique, économique, social, culturel.

Burkina Faso

Dialogue politique entre le pays et l'Ue

Les sept ambassadeurs des pays membres de l'Union européenne au Burkina Faso, ont tenu une rencontre avec des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.