12 Juillet 2018

Cameroun: « La coopération entre le Cameroun et l'UA est fructueuse »

interview

Dr Paul Batibonak, directeur des Affaires d'Afrique au ministère des Relations extérieures.

Le président de la Commission de l'Union africaine effectue une visite officielle au Cameroun dès ce jour. Quels peuvent être l'objet et le contenu de cette visite ?

Il est d'abord important de préciser que la visite officielle est l'une des plus importantes dans la hiérarchie protocolaire. Elle se veut le symbole de l'amitié entre le visiteur et son hôte. Une visite officielle fait donc partie d'un programme diplomatique bien conçu et qui vise des objectifs précis. Vous verrez que, lors de la visite officielle, le visiteur s'entretient avec les autorités locales et effectue des séances de travail.

L'arrivée du président de la Commission de l'Union africaine au Cameroun, s'inscrit dans cette même logique diplomatique. Elle dénote, une fois de plus, de la qualité de la relation entre l'institution panafricaine et notre pays. Pendant sa visite, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'UA, va rencontrer les autorités du pays et discuter sur des questions ponctuelles du Cameroun et de l'Union africaine.

Comment pouvez-vous évaluer aujourd'hui la coopération entre le Cameroun et l'organisation panafricaine depuis l'OUA jusqu'à l'UA ?

Il faut se rappeler que le Cameroun est un membre fondateur de cette organisation panafricaine. Pour mémoire, deux Camerounais ont présidé aux destinées de l'Organisation. Monsieur Nzo Ekangaki, puis Monsieur William Aurelien Eteki Mboumoua. La coopération entre le Cameroun et l'OUA par le passé, et l'UA aujourd'hui, est excellente et porte de nombreux fruits. Le Cameroun apporte beaucoup à l'UA dans la réalisation de ses objectifs. Notre pays fournit une ressource humaine de qualité à l'Union.

Nous avons des experts, notamment le Pr. Pierre Moukoko Mbonjo, qui a été ministre des Relations extérieures, qui travaillent sur les reformes de l'Union africaine. Par ailleurs, le Cameroun fait partie des Etats abritant le plus grand nombre d'institutions de l'UA. L'inauguration à Douala, le 5 janvier 2018, de la Base logistique continentale de la Force africaine en attente ainsi que la signature, le 5 avril 2018 à Yaoundé, des accords de siège des organes et institutions de l'Union africaine que sont le Fonds monétaire africain, le rectorat de l'Université panafricaine et le Conseil du sport de l'Union africaine au Cameroun, sont des évènements phares encore d'actualité qui confirment, une fois de plus, l'excellente relation et la confiance qui existent entre l'Union africaine et le Cameroun.

Au-delà de cela, le Cameroun est partie prenante à la mise en oeuvre des projets phares de l'Agenda 2063. Il faut aussi relever que le Cameroun est présent de manière constante aux rencontres majeures de l'U.A. Au vu de l'ensemble de ses résultats, il n'est pas exagéré, je crois, de conclure que la coopération entre le Cameroun et l'UA est particulièrement fructueuse.

L'un des outils de développement mis en oeuvre par l'UA c'est le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD). Ce programme met l'accent sur la paix et la démocratie indispensable au développement durable. Le Cameroun joue-t-il sa partition ?

Effectivement le NEPAD est né de la volonté des dirigeants africains de mettre en place un cadre socioéconomique intégré pour le développement du continent africain. Il a été formellement adopté lors de la 37e session de l'Assemblée générale des chefs d'Etat et de gouvernement de l'OUA en 2001 et approuvé en tant que programme de l'UA lors du Sommet inaugural de 2002.

Permettez-moi d'ailleurs de préciser qu'à la faveur de la réforme institutionnelle actuellement en cours au sein de l'UA, les chefs d'Etat et de gouvernement ont approuvé la transformation de l'organe exécutif du NEPAD en Agence de développement de l'UA.Cela dit, depuis la mise en place du NEPAD, le Cameroun joue pleinement sa partition dans la vie de l'institution.

A ce titre, le Cameroun fait partie, au nom de l'Afrique centrale, des 20 Etats membres du Comité d'orientation des chefs d'Etat et de gouvernement du NEPAD. Il a procédé, comme l'exige les procédures, à la désignation du représentant personnel du chef de l'Etat au Comité de pilotage du NEPAD, en la personne du ministre Victor Arrey Mengot, lequel prend régulièrement part aux réunions de cet organe lorsque celles-ci sont convoquées.

Je voudrais d'ailleurs me féliciter de ce que notre pays, grâce aux énormes potentialités qu'il offre, est l'un des premiers bénéficiaires en Afrique des initiatives de développement du NEPAD, avec pas moins d'une vingtaine de projets qui sont mis en oeuvre dans les domaines divers comme l'agriculture, les infrastructures (eau, énergie. transports). la lutte contre les changements climatiques, le renforcement des compétences des femmes et des jeunes, etc.

Cameroun

Présidentielle au pays - Massif soutien du G20 à la candidature de Paul Biya

Une coalition de 20 partis de l'opposition a annoncé hier, vendredi 20 juillet, à Yaoundé son… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.