12 Juillet 2018

Sénégal: Situation nationale du secteur de l'élevage et finalisation des préparatifs de la tabaski - Tenue d'un conseil interministeriel d'evaluation, avant fin juillet

Après avoir alloué une enveloppe de 1 milliard de F Cfa aux pasteursdont le cheptel a été décimé par les fortes pluies, le président Macky Sall demande au Premier ministre de tenir, avant fin juillet 2018, un Conseil interministériel d'évaluation de la situation nationale du sous-secteur stratégique de l'élevage et de finalisation des préparatifs de la fête de la Tabaski.

Aussi appelle-t-il, dans le cadre de la campagne agricole 2018, à simplifier, tout en rendant accessibles, les modalités de cession aux producteurs du matériel acquis récemment.

La tenue d'«un Conseil interministériel d'évaluation de la situation nationale du sous-secteur stratégique de l'Elevage et de finalisation des préparatifs de la fête de la Tabaski», avant fin juillet 2018. C'est entre autres instructions que le président Macky Sall a données au Premier ministre, Mahammed Boune Abdallah Dionne, en Conseil des ministres qu'il a présidé hier mercredi.

Auparavant, rappelant sa décision d'allouer une enveloppe de soutien d'un milliard de F Cfa aux éleveurs et propriétaires sinistrés par ces calamités naturelles, lors de sa visite à Boki Dior, dans la commune de Ribot Escale, département de Koungheul la semaine dernière, il a exhorté le gouvernement à «faire prendre toutes les dispositions pratiques en vue de la répartition rapide des ressources financières mobilisées, selon les critères consensuels indiqués et sur la base des recensements officiels établis au niveau des zones et régions concernées (Matam, Kaffrine, Tambacounda, Louga et Saint-Louis) par les sinistres.»

Aussi est-il revenu sur l'urgence du gouvernement de développer, avec les acteurs impliqués, «des mécanismes d'assurance spécifiques au secteur de l'Elevage et de veiller à la relance, au plan national, des programmes de vaccination du bétail et de développement des cultures fourragères.

Dans la même perspective, le président de la République exhorte le gouvernement à renforcer l'efficience du système de distribution et de mise à disposition d'aliments de bétail aux éleveurs, particulièrement dans les zones vulnérables du Ferlo, durant les périodes difficiles de soudure», informe le document.

CAMPAGNE AGRICOLE 2018: POUR LA MISE EN PLACE ADEQUATE DES INTRANTS ET MATERIELS AGRICOLES

S'agissant de la campagne agricole 2018, le président Sall indique que, «selon les prévisions, l'hivernage 2018 s'annonce sous de beaux auspices en termes de pluviométrie et de production pour toutes les spéculations.» C'est pourquoi il invite le gouvernement à «intensifier le processus de mise en place adéquate des intrants et matériels agricoles au niveau de l'ensemble des zones de production.»

Mieux, Macky Sall signifieau Premier ministre «l'impératif d'assurer, au niveau territorial et à l'échelle nationale, un suivi permanent du déroulement de la campagne agricole et rappelle au Gouvernement le prix qu'il attache à l'accélération de la mécanisation de notre agriculture par la dotation du matériel récemment acquis, selon des modalités de cession simplifiées et accessibles, aux organisations de producteurs notamment dans les régions sous équipées et à fort potentiel agricole de Kédougou, Tambacounda, Matam, Sédhiou, Kolda et Ziguinchor», relève la même source.

VEILLER A LA SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS ET AU CONTROLE RIGOUREUX DE LA COMMERCIALISATION DES MEDICAMENTS

En outre, pour la régulation de la distribution et l'urbanisme commercial, le chef de l'Etat rappelle que «la restructuration et la modernisation des marchés, ainsi que l'amélioration du système de distribution, constituent des priorités majeures du développement de l'activité commerciale au Sénégal.»

A cet égard, il enjoint le gouvernement à prendre, «sans délai, toutes les mesures nécessaires à l'actualisation de la réglementation sur la gestion de l'urbanisme commercial, afin d'optimiser le déploiement spatial, administratif et économique des commerces de proximité et de la grande distribution.»

Dès lors, faudrait-il que le gouvernement assure «la modernisation de la gouvernance de la concurrence, de même que la régulation des prix des biens et services sur les marchés intérieurs et invite le gouvernement à veiller à la sécurité sanitaire des aliments et au contrôle rigoureux de la commercialisation des médicaments.»

LEVER TOUTES LES CONTRAINTES EN VUE DE FINALISER LA SIGNATURE DU SECOND COMPACT AVEC LE MCC

Dans un autre registre, poursuivant sa communication autour du processus de signature du second compact avec le Millenium Challenge Account (MCC), Macky Sall recommande au gouvernement de prendre, en relation avec la partie américaine, «les dispositions appropriées afin de lever toutes les contraintes en vue de finaliser, dans les meilleures conditions, le processus de signature de cet important accord», conclut-il.

TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le conseil a examiné et adopté «le projet de loi modifiant certaines dispositions de la loi 81-59 du 09 novembre 1981 portant statut du personnel enseignant des universités» et «le projet de décret portant création du Programme de Formation Ecole-Entreprise (PF2E).»

Sénégal

Projet de dépollution de la Baie de Hann

« Notre ambition est de démarrer avant la fin de l'année le projet de dépollution de la Baie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.