12 Juillet 2018

Guinée: Transport urbain - Les activités du Train Conakry Express ont repris ce jeudi

Les activités du train Conakry Express ont repris ce jeudi 12 juillet 2018 après cinq mois d'arrêts. Depuis plus de 5 mois, des milliers de citoyens de la capitale Conakry et des préfectures de Coyah et Dubréka étaient privés de ce train.

Ils étaient très nombreux des commerçants, fonctionnaires, élèves, étudiants qui ont traversé un véritable calvaire pour leur déplacement vers le centre-ville de Kaloum et de Madina via le tronçon Kagbelen-Kaloum.

Cet arrêt faisait suite aux manifestations de rues et à l'envahissement de la voie ferrée par les ordures.

Le Directeur général de la Société Nationale des Chemins de fer de Guinée (SNCFG), Badras Yora revient sur les causes de l'arrêt de ce train pendant cette période: « 50.000 tonnes d'ordures sont déversées sur les rails tandis que les violences post-électorales ont empêché la circulation du train.

On avait décidé d'arrêter le train après les campagnes électorales, parce que souvent des loubards viennent s'attaquer au train. Il suffit qu'il y ait ville-morte, une manifestation ou des mouvements sociaux. Très malheureusement après les élections communales les hostilités ont continué.

Pendant deux mois, il y avait des problèmes. Ils ont brulé des pneus sur les rails. Quand le train sort dans ces circonstances vous n'avez pas de passagers, vous consommez le carburant avec le risque d'être attaqué. Les pertes économiques sont énormes. Elles étaient estimées à 17 millions par jour », a-t-il rappelé.

De son côté, le chef de Division et Exploitation de la société nationale des chemins de fer de Guinée, Bademba Barry dira que plusieurs dispositions ont été prises par les autorités pour éviter désormais de telles situations: « des dispositions ont été prises, il y'a l'Agence Nationale de l'Assainissement qui s'occupe du ramassage des ordures sur la voie.

Mais ce n'est pas facile, il va falloir que vous de la Presse et les élus locaux vous nous aider à faire une large sensibilisation envers les citoyens pour qu'ils évitent de déverser les ordures sur la voie. Parce que les gens ne savent pas qu'on ne doit pas déverser leurs ordures domestiques sur la voie », a-t-il déploré.

Le chef de division a saisi l'occasion pour donner quelques tarifs: « nous lançons un appel à tous les passagers de venir, les activités ont repris et nous ne souhaiterions pas faire un autre arrêt désormais, nous allons circuler jusqu'à trouver un second train de passagers.

Aussi, malgré l'augmentation du prix du carburant à la pompe les tarifs n'ont pas changé chez nous; de Kagbelen à Kaloum le prix est toujours 7 000 GNF' », a-t-il ajouté.

Guinée

Les syndicats appellent à la grève générale

En Guinée, les contacts sont rompus entre le gouvernement guinéen et les syndicats qui appellent… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.