12 Juillet 2018

Sénégal: Pêche et changement climatique - La plateforme se déploie et sensibilise les acteurs à Mbour

Les changements climatiques n'épargnent pas le secteur de la pêche. Le secteur qui subit, de plein fouet, ses conséquences. Avec comme principale incidence la raréfaction de la ressource en plus des intempéries qui sont souvent fatales aux pêcheurs. Une situation à laquelle les pouvoirs publics ont décidé de faire face à travers la mise en place de la plateforme nationale pêche et changement climatique dont la section locale a été lancée, mercredi dernier à Mbour.

Cette plateforme est un cadre de concertation fonctionnel qui regroupe tous les acteurs de la pêche : de l'administration des pêches aux acteurs de la recherche universitaire, en passant par les partenaires techniques et financiers comme l'Usaid Comfish, le Pnud et la Fao, entre autres. Bref, tous les acteurs qui peuvent influer favorablement dans le développement de la pêche maritime, a dit Aïssatou Fall Ndoye Guèye, secrétaire générale national de la Plateforme. Mme Guèye soutient que les impacts des changements climatiques sur les activités de la pêche sont nombreux.

Et beaucoup d'études ont montré que ces changements ont une influence non seulement sur l'environnement marin et côtier avec l'érosion côtière ou les effets de la houle, mais aussi il y a les effets sur la ressource qui constitue l'amont sur l'activité pêche. « Et si nous avons des impacts sur l'habitat du poisson avec des stress environnementaux, avec des changements de température, il y a une migration des poissons vers d'autres cieux où il y a des températures plus favorables », a estimé Aïssatou Fall Ndoye Guèye.

Il y a également l'acidification des océans qui fait que, pour les récifs coraux qui constituent le refuge des poissons, avec des éléments nutritifs, peuvent avoir des modifications capables de perturber le réseau tropique. Lequel constitue toute la chaine entre la production primaire et la capture du poisson. C'est pourquoi Mme Guèye est d'avis que les acteurs doivent changer de comportements afin de s'adapter à la nouvelle donne.

La lancinante question de la nécessité du port du gilet de sauvetage ou encore le respect des consignes de sécurité avant d'embarquer ont été rappelés aux acteurs pour amoindrir les risques à défaut de les éviter en pleine mer. « C'est désormais une obligation vu les intempéries notées et les événements qui surviennent en mer sous l'effet des changements climatiques et de la houle», a affirmé Mme Guèye.

Sénégal

Dernier acte de l'affaire Khalifa Sall le 20 décembre à la Cour suprême

Au Sénégal, Khalifa Sall sera fixé sur son sort le 20 décembre. C'est la date fixée… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.