12 Juillet 2018

Burkina Faso: Ambassade de Chine populaire à Ouagadougou - Une nouvelle ère de coopération

La République populaire de Chine a officiellement inauguré son ambassade à Ouagadougou, le jeudi 12 juillet 2018. Cette cérémonie co-présidée par le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba et le vice-Premier ministre chinois, Chunhua Hu, a été une occasion pour les deux pays de réaffirmer leur volonté de renforcer cette coopération renouée.

Après le rétablissement de ses relations diplomatiques avec le Burkina Faso, le 26 mai 2018, la Chine populaire a franchi un autre pas dans le renforcement de cette coopération. Elle a inauguré le jeudi 12 juillet 2018 à Ouagadougou son ambassade au Burkina Faso.

Pour le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, la présence de la délégation chinoise, conduite par son vice-Premier ministre, Chunhua Hu, à l'ouverture de cette représentation diplomatique est un signal fort de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays. Le chef du gouvernement a salué les actions déjà engagées par le gouvernement de la République populaire de Chine pour assurer la continuité des projets dont la mise en œuvre était assurée par la Chine Taiwan au Burkina Faso.

« En un mois, nous avons enregistré l'arrivée de plusieurs missions officielles de la Chine populaire, composées d'experts de la santé, de l'agriculture, de la formation professionnelle, de l'énergie, des infrastructures et du Commerce. Toutes ces missions traduisent la volonté de la Chine d'assurer la prise en charge de ces projets », a soutenu Paul Kaba Thiéba.

Il a traduit sa reconnaissance aux autorités chinoises pour les efforts consentis en vue de permettre à 57 étudiants burkinabè en formation à Taiwan de poursuivre leurs études dans les universités à Beijing. Pour le chef du gouvernement, le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux Etats intervient à un moment où le Burkina Faso est dans la phase de mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), élaboré « dans un processus inclusif et participatif ».

Ce référentiel de développement axé sur la réforme de l'administration, la lutte contre la corruption, le développement du capital humain et la dynamisation des secteurs porteurs pour l'économie nationale, requiert l'apport de la Chine populaire pour l'atteinte des objectifs communs, selon le Premier ministre Thiéba.

Accompagner la mise en œuvre du PNDES

« Je suis convaincu que cette nouvelle ère entre les deux pays offre de bonnes perspectives de coopération et nous devons tout mettre en œuvre pour consolider ce partenariat. Les accords sectoriels déjà signés témoignent de cette volonté commune de procéder au plus vite, à la réalisation de projets innovants dont le plus en vue est la construction du nouvel hôpital à vocation sous régionale à Bobo-Dioulasso », a affirmé le chef du gouvernement.

Pour lui, la visite du président du Faso en septembre 2018 à Pékin sera l'occasion de procéder à la signature d'un accord-cadre de coopération en vue de poser les bases solides d'une coopération riche et renforcée. Le vice-Premier ministre de la Chine populaire, Chunhua Hu, a qualifié cette cérémonie « d'historique », car l'inauguration de la représentation diplomatique de son pays est un acte fort dans la normalisation des relations entre les deux pays.

A l'entendre, le gouvernement chinois accorde de l'importance au développement des relations avec le Burkina Faso. « La Chine souhaite être le partenaire le plus fiable du Burkina Faso dans son chemin vers le progrès et le développement. Depuis le rétablissement des relations, beaucoup de choses ont été faites.

Le gouvernement chinois, qui a toujours tenu ses engagements par des actes concrets, compte tout mettre en œuvre pour assurer les résultats concrets du rétablissement des relations », a-t-il dit. Le séjour des experts chinois au Burkina Faso et l'arrivée du premier contingent d'étudiants burkinabé à Beijing témoignent, selon lui, des efforts de son gouvernement dans la normalisation des relations diplomatiques.

Il a rassuré que la Chine populaire compte travailler à accompagner le pays des Hommes intègres dans la mise en œuvre du PNDES. A l'en croire, cette coopération qui promet d'être plus magnifique et féconde offrira plus d'opportunités pour le développement du Burkina Faso et apportera davantage de bénéfices tangibles au peuple burkinabè.

Burkina Faso

La Tabaski célébrée le mardi 21 août

"Le Président du Présidium de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB),… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.