13 Juillet 2018

Mali: Présidentielle du 29 Juillet - L'église catholique du Mali joue sa partition

L'église catholique du Mali n'est pas en marge des élections générales, particulièrement la présidentielle du 29 juillet. Jeudi, elle a organisé une session de formation d'observateurs électoraux de CaritasMali qui seront déployés dans les différents bureaux de vote.

Ils sont au nombre de 513 agents électoraux qui ont été formés aux b a ba de l'élection présidentielle. Au cours de la formation de deux jours, 513 observateurs se sont imprégnés, entre autres, de la nouvelle loi électorale, des 8 institutions de la République, de la Cour constitutionnelle : son rôle et ses responsabilités, le canevas des rapports des observateurs. Ils ont également été entretenus sur le matériel électoral,, la grille de l'observateur, le rôle et la responsabilité de l'observateur.

Selon le secrétaire général de Caritas/Mali, Théodore Togo, Caritas/Mali sous l'égide de la Conférence épiscopale du Mali accompagne, à travers cette formation et déploiement des observateurs Caritas sur le terrain, le processus électoral et l'amélioration de la gouvernance au Mali. Ce n'est pas la première fois qu'une telle formation est organisée.

En 2013, Caritas/Mali avait formé 353 observateurs qui ont été déployés sur le terrain pour observer les élections présidentielles et législatives et 428 pour les communales. En outre, une formation des formateurs avait eu lieu. Dans les différents diocèses, ces observateurs ont mené des activités de sensibilisation pour relever le taux de participation et appeler à un vote utile et une représentation utile.

En termes de résultats, les actions de la mission d'observation de Caritas/Mali ont été appréciés par les représentants de la Mission de l'Union européenne, de l'Union africaine et de la Cédéao. Les missions de Caritas sont sanctionnées par un rapport général qui est remis aux pouvoirs publics pour améliorer le processus électoral et donc de l'ancrage de la démocratie. M.Togo a évoqué les condition particulières dans lesquelles se tiennent ces élections dont la plus rude est l'insécurité que sévit tant au nord que dans le centre du pays.

A ses dires, cela ne doit pas être motif de découragement et c'est pourquoi Caritas Mali, a organisé cette session de renforcement des capacités de 513 observateurs.

Selon le secrétaire général de la Conférence épiscopale du Mali, Abbé Alexandre Denou, dans leur lettre pastorale, « Une mentalité nouvelle pour un Mali nouveau », adressée à la communauté catholique du Mali et à tous les Maliens de bonne volonté, à l'occasion des élections de 2018, les évêques du Mali, demandent aux organes électoraux de veiller à une bonne organisation des élections pour minimiser les insuffisances.

Mali

Mali - Arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan

«Adama Konaté, 31 ans originaire de Yira Dioubasso au Burkina, tout comme son frère Kassim… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.