13 Juillet 2018

Sénégal: Statistiques - L'Ansd réactualise les bases des comptes nationaux

L'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie(ANSD) vient de mettre en place une nouvelle année de base des comptes nationaux du Sénégal dans le cadre Projet de rénovation des comptes nationaux (PRCN).

En effet, la nouvelle année de base 2014, qui remplace celle de 1999, est établie en conformité avec le dernier manuel sur les comptes nationaux adopté par les Nations-Unies (SCN 2008).

Outre les changements d'ordre conceptuels, la nouvelle base intègre des changements méthodologiques ainsi que de nouvelles sources de données permettant d'améliorer la couverture du PIB et de mettre à jour les données sur la structure de l'économie.

Les différents changements apportés ont induit une révision de 29,4% du PIB de 2014.

Selon la même source, les comptes nationaux constituent une composante essentielle du système national d'information statistique.

Ils sont élaborés en référence au Système de comptabilité nationale (SCN), adopté par la Commission statistique des Nations Unies, qui fixe les concepts et définitions, les nomenclatures, les modes de valorisation ainsi que les différents comptes à produire.

Les comptes nationaux fournissent une description synthétique et cohérente de l'économie. Ils permettent, en particulier, de déterminer le Produit intérieur brut (PIB) et de disposer d'indicateurs d'évolution pour mesurer les performances de l'économie nationale dans le temps.

Les comptes nationaux sont établis, à partir d'une année de base, qui constitue en général l'année de référence des agrégats macroéconomiques. Cependant, au fur et à mesure que l'année de base vieillie, la qualité des comptes se dégrade. Il devient, ainsi, impératif de la renouveler pour mieux appréhender les changements affectant les structures de l'économie.

En général, plusieurs raisons incitent au changement de l'année de base des comptes nationaux : la première raison est d'ordre conceptuel ou méthodologique. Il s'agit de prendre en compte les nouveautés du dernier Système de comptabilité nationale adopté par les Nations-Unies (le SCN 2008) ainsi que les nouvelles classifications nationales et internationales des activités et des produits, impliquant la reconstitution d'une série de comptes différente de l'ancienne; la deuxième raison est l'évolution structurelle de l'activité économique, due à l'apparition de nouvelles activités et de nouveaux produits ou à la disparition d'autres, au changement dans les habitudes de consommation, de production et de commercialisation et à la modification sensible de la qualité des produits ; la troisième motivation est le souci d'améliorer la qualité des comptes nationaux, dégradée par l'éloignement de l'année de base.

En effet, les erreurs sur les évolutions annuelles peuvent se cumuler et les choix méthodologiques ou les arbitrages opérés sur l'année de base peuvent se révéler inappropriés et moins pertinents pour les années courantes, contribuant à altérer la série des comptes.

Ainsi, le changement de l'année de base des comptes nationaux du Sénégal s'inscrit dans la volonté du pays de suivre la dynamique enclenchée au niveau continental pour la mise en œuvre du SCN 2008, à l'instar de pays comme l'Afrique du Sud, le Cameroun, le Ghana, le Kenya, le Maroc et le Nigéria.

Aussi, le passage à une nouvelle année de base permet-il de renforcer la qualité des comptes nationaux, notamment avec l'amélioration de la couverture et l'actualisation de la structure de l'économie.

Le Projet de changement d'année de base des comptes nationaux du Sénégal a été institué par l'arrêté n°12877 du 22 juin 2015 du Ministre de l'économie, des finances et du plan (MEFP).

Ainsi, il a été mis en place un Comité de pilotage constitué par les Directeurs généraux (ou leurs représentants) du MEFP, de l'APIX et de l'ADEPME, de la Direction nationale de la BCEAO pour le Sénégal, de membres du Système statistique national (SSN), de représentants du patronat, des instituts de recherche en économie et des partenaires techniques et financiers.

La mise en œuvre des activités du Projet de rénovation des comptes nationaux a été confiée à une Unité de gestion coordonnée par le Directeur des statistiques économiques et de la comptabilité nationale de l'ANSD. Les travaux se sont déroulés sur une période de près de deux ans et ont mobilisé une trentaine de cadres économistes/statisticiens. L'année 2014 a été retenue comme nouvelle base des comptes nationaux et doit remplacer la base 1999.

Le Projet a bénéficié de l'assistance technique de la Commission Economique des Nations-Unies pour l'Afrique (CEA), de l'Observatoire Economique et Statistique d'Afrique subsaharienne (AFRISTAT) et du Fonds Monétaire International (FMI) ainsi que d'un soutien financier de la Délégation de l'Union Européenne au Sénégal.

Sénégal

Violences en milieu scolaire au Sénégal - Un rapport de HRW très critiqué

Au Sénégal, le rapport de Human Rights Watch publié le jeudi 18 octobre, qui dénonce la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.