13 Juillet 2018

Centrafrique: Le Conseil de sécurité demande aux groupes armés de déposer les armes

Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé vendredi aux groupes armés opérant en République centrafricaine de déposer les armes et de cesser toutes les formes de violence et la « campagne d'hostilité » contre la Mission des Nations Unies (MINUSCA), qui font un nombre inacceptable de morts, de blessés et de déplacés, sur fond « d'incitation exacerbée à la haine et à la violence ethniques et religieuses ».

Dans une déclaration lue au nom des autres membres du Conseil par son président pour le mois de juillet, le représentant permanent de la Suède, Olof Skoog, le Conseil réaffirme qu'il est « urgent et impératif » de dénoncer les responsables de violations du droit international humanitaire et des droits humains.

Il souligne également qu'il importe que la Cour pénale spéciale entre « vraiment en activité », que la commission vérité, justice, réparation et réconciliation soit mise en place et les autres mécanismes de responsabilisation nationaux, renforcés.

Les membres du Conseil de sécurité demandent aux autorités centrafricaines d'entreprendre la réforme du secteur de la sécurité afin de constituer des forces de défense nationale et de sécurité intérieure « multiethniques, professionnelles, représentatives et bien équipées », de procéder au désarmement, à la démobilisation et au rapatriement des membres de groupes armés et d'accélérer l'application de la stratégie nationale pour le relèvement et la consolidation de la paix.

La déclaration exhorte en outre les autorités du pays à prendre sans tarder toutes les mesures nécessaires pour faire progresser, entre autres, le dialogue avec les groupes armés et promouvoir la réconciliation nationale, l'extension de l'autorité de l'État.

Le Conseil se félicite à cet égard de la demande faite de réactiver les commissions mixtes bilatérales entre la République centrafricaine, d'une part, et le Cameroun, le Soudan et le Tchad, d'autre part, et engage les pays concernés à coopérer pour résoudre les problèmes transfrontières.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité se réjouit des mesures actuellement prises par le Secrétariat de l'ONU pour obtenir sans tarder les forces supplémentaires autorisées afin d'accroître la flexibilité et la mobilité de la MINUSCA.

Centrafrique

Trois groupes d'ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix

En Centrafrique, les dirigeants des trois principaux groupes politico-militaires issus de la Seleka ont conjointement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.