13 Juillet 2018

Burkina Faso: Inauguration de l'ambassade de Chine à Ouaga - Le drapeau chinois flotte de nouveau dans le ciel burkinabè

Le train matérialisant les relations diplomatiques avec la République de Chine a été remis sur les rails le 26 mai 2018 à Pékin, après 24 ans de panne. Après plusieurs escales, le train est entré en gare par l'ouverture officielle de l'ambassade de la République de Chine au Burkina Faso. L'inauguration de l'ambassade a eu lieu le 12 juillet 2018 à Ouagadougou, par le Vice-premier ministre de la Chine populaire, Chunhua Hu et le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba.

Que d'enthousiasme aux portes et dans la salle de l'hôtel Laïco qui a servi de cadre à la cérémonie d'inauguration de l'ambassade de la République de Chine au Burkina Faso. La République de Chine a de nouveau une représentation diplomatique au Burkina Faso, pour ne pas dire que le drapeau de la République de Chine flotte de nouveau dans le ciel burkinabè.

Et pour le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, « c'est un symbole » et « un signal fort de l'importance que les plus hautes autorités de la République populaire de Chine et du Burkina Faso, les présidents Xi Jinping et Roch Marc Christian Kaboré, accordent aux relations d'amitié et de coopération entre les deux pays ».

Et selon les propos du Premier ministre burkinabè, depuis le rétablissement des relations diplomatiques, le 26 mai 2018, beaucoup d'actes ont été posés au nombre desquels ceux visant à assurer la continuité des projets dont la mise en œuvre était assurée par la République de Chine Taïwan.

« En un mois, nous avons enregistré l'arrivée de plusieurs missions officielles de la République populaire de Chine composées d'experts évoluant dans le domaine de la santé, de l'agriculture, de la formation professionnelle, de l'énergie, des infrastructures et du commerce.

Toute chose qui traduit la volonté affichée de la République populaire de Chine, d'assurer la prise en charge diligente de ces projets », a mentionné le Premier ministre qui a aussi exprimé sa reconnaissance au gouvernement chinois, pour les efforts consentis visant à permettre à 57 étudiants et stagiaires en formation à Taïwan, de poursuivre leurs études dans les universités chinoises.

« Une journée historique »

Pour permettre au Vice-premier ministre de s'imprégner du référentiel de développement du Burkina Faso, qui traduit les priorités nationales pour 2016-2020, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a brossé les trois grands axes du PNDES (Programme national de développement économique et social).

L'axe 1 qui concerne la réforme des institutions et la modernisation de l'Administration par la lutte contre la fraude, la corruption et le renforcement du pouvoir judiciaire. L'axe 2 consiste à développer le capital humain, par les investissements au profit de l'éducation, de la santé, de la formation professionnelle.

L'axe 3 vise à dynamiser les secteurs porteurs de l'économie nationale et des emplois en brisant les contraintes majeures au développement de l'économie nationale dans les domaines de l'énergie, des infrastructures et des technologies de l'information et de la communication.

Par ailleurs, le Premier ministre « demeure convaincu que cette nouvelle ère qui a commencé dans l'histoire des relations entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine, offre de bonnes perspectives de coopération et tout doit être mis en œuvre pour consolider ce partenariat ».

Le Vice-premier ministre de la Chine populaire, Chunhua Hu, a indiqué que relativement aux trois grands axes du PNDES, «la Chine populaire et le Burkina Faso ont beaucoup de choses à faire en commun». A l'entendre, le 12 juillet 2018 est «une journée historique» qui marque l'ouverture de l'ambassade de la Chine au Burkina Faso.

Et le Vice-premier ministre dit espérer que cette enclave diplomatique va jouer pleinement son rôle de propulseur de l'amitié sino-burkinabè.

Ce, avec «le soutien et la facilitation du gouvernement burkinabè pour accompagner la mission de l'ambassade». Tout compte fait, le Vice-premier ministre Chunhua Hu a affirmé que «le gouvernement chinois attache une haute importance au développement des relations entre les deux pays».

Du reste, il a notifié l'ambition de la Chine qui est d'être le partenaire le plus fiable du Burkina Faso pour renforcer sans cesse la confiance politique et mutuelle et pour approfondir la coopération tout en consolidant les bases de la coopération.

Le clou de la cérémonie a été la découverte de la plaque d'accueil de l'ambassade de la République de Chine.Selon Paul Kaba Thiéba, l'étape prochaine est l'ouverture de l'ambassade du Burkina Faso en République de Chine, qui permettra, au plan politique et diplomatique, de renforcer l'amitié entre les deux pays, et au plan économique et commercial, de prospecter toutes les opportunités pour une coopération fructueuse.

Burkina Faso

Tour du Faso - Le parcours de l'édition 2018 dévoilé

Les organisateurs du Tour international cycliste du Faso (2.2 à l'UCI) ont rencontré la presse jeudi pour… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.