13 Juillet 2018

Sénégal: Retour à la normale de la distribution d'eau à Dakar, à partir du 20 juillet - Encore une semaine de «corvée d'eau» à tenir

Les Dakarois impactés par la pénurie d'eau née des travaux de raccordement au niveau de l'usine de Keur Momar Sarr, lancés le samedi 12 mai dernier, devront encore prendre leur mal en patience pour une semaine.

La distribution du liquide précieux ne connaîtra une «nette amélioration» qu'à partir du 20 juillet prochain, selon le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Mansour Faye, qui confirme ainsi le Premier ministre, Mahammed Boune Abdallah Dionne.

«A partir du 20 (juillet, ndlr), de toute façons, on aura une nette amélioration. On va couvrir à peu près la moitié du déficit.»C'est le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Mansour Faye, qui réitère ainsi les propos du chef du gouvernement, Mahammed Boune Abdallah Dionne, qui avait déjà avisé du début d'un retour à la normale de la distribution d'eau dans la capitale sénégalaise à partir du 20 juillet 2018.Il a procédé hier, jeudi 12 juillet, au lancementdes nouveaux forages de Dakar à Dieupeul-Derklé.

En plus des travaux de raccordement lancés le samedi 12 mai dernier au niveau de l'usine de Keur Momar Sarr, pour «sécuriser l'approvisionnement en eau de Dakar», travaux à l'origine des désagréments notés actuellement dans la capitale, Mansour Faye a rappelé un ensemble de projets en cours dans ce sens.

«Avec la mise en œuvre des forages de Bayakh, environ 15.000 m3/jour, la déconnexion des maraichers qui seront alimentés à partir d'autres sources, on pourra tirer là-bas environ 10.000 m3/jour - ça fera 25.000 m3/jour, et la mise en marche de la quatrième pompe de Keur Momar Sarr qui se fera dans la même lancée, nous pourrons en ce moment-là maîtriser une bonne partie du déficit et couvrir plus de 50% de ce déficit», a-t-il expliqué.

Le ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement a souligné que ces réalisations combinées à la mise en service programmée d'autres forages vont permettre de combler largement le manque d'eau à Dakar.

«Ce qui va améliorer considérablement la desserte en eau, en attendant la mise en œuvre de Tassette d'ici la fin août. Aussi la deuxième phase de Bayakh, c'est-à-dire Thiédeum qui verra, en réalité, d'autres forages mis en service; donc nous allons couvrir largement le déficit actuellement observé.»

Le programme des nouveaux forages de Dakar a démarré avec le lancement des travaux du forage de Dieuppeul-Derklé. Cet ouvrage de 105 mètres de profondeur est conçu pour desservir les quartiers des Sicap-Liberté, Benn Tally et Niarry Tally, entre autres zones fortement touchées par les désagréments vécus depuis mai dernier.

En effet, selon la Sde, depuis le lancement des travaux de Keur Momar Sarr, l'usine ne marche plus «à 100% de sa capacité». Par conséquent, «l'offre est inférieure à la demande».

Ce qui a entraîné les nombreuses «difficultés» constatées dans la distribution de l'eau. Aussi plusieurs forages sont à l'arrêt ou n'ont pas été réceptionnés en raison de la mauvaise qualité de l'eau, qui ne répond pas aux normes de l'Oms.

Sénégal

Décès de Kofi Annan - Le continent perd un illustre fils, le monde perd une boussole

Dans un monde où certains ont déclaré «la guerre à la paix» selon… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.