14 Juillet 2018

Madagascar: Messe du Cardinal Désiré Tsarahazana - Match retour entre Rajaonarimampianina et Rajoelina à Toamasina

Le vainqueur de la coupe du monde de la FIFA sera connu demain soir après la finale entre la France et la Croatie qui aura lieu au stade Loujniki de Moscou. La nouvelle équipe championne du monde qui succèdera à l'Allemagne sera donc connue juste après le match retour très attendu entre Hery Rajaonarimampianina et Andry Rajoelina à Toamasina.

En effet, les deux personnalités, considérées comme étant des gros calibres de l'élection présidentielle du 7 novembre prochain, seront présentes à Toamasina demain pour assister à la grande cérémonie religieuse qui marquera la réception du nouveau Cardinal Désiré Tsarahazana dans son Archidiocèse.

Hery Rajaonarimampianina fera certainement le déplacement dans la capitale de la Région Atsinanana pour honorer de sa présence, cette grande messe qui se déroulera sur le terrain du Collège Stella Maris.

Le Chef de l'Etat a toujours été présent lors de l'arrivée du nouveau Cardinal à l'aéroport d'Ivato et à la messe de prémices célébrée à l'ECAR Saint François Xavier à Antanimena. De son côté, l'ancien président de la Transition sera à Toamasina en tant que fidèle de l'Eglise Catholique Romaine.

Côte de popularité. Lors de la première manche durant la messe de béatification de Ramose Botovasoa à Vohipeno le 15 avril dernier, le numéro Un du « Miaraka Amin'i Prezida Andry Rajoelina » (MAPAR) a pris le dessus sur son adversaire. Fidèle de l'Eglise Protestante Réformée (FJKM), Hery Rajaonarimampianina a été interdit de parole.

Une initiative normale pour un évènement strictement religieux. Le Comité d'organisation n'a pas cédé aux pressions de l'équipe chargé de la Protocole auprès de la Présidence de la République qui a estimé que, le Chef de l'Etat devait avoir droit à un discours.

Pour bon nombre d'observateurs, cet évènement à Vohipeno a accentué le déclin du régime « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » dans la mesure où c'était une occasion pour découvrir que le numéro Un d'Iavoloha est battu à plate couture par ses principaux adversaires politiques, à savoir Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, en termes de côte de popularité. Les fidèles catholiques ont fait un standing ovation lorsque le Chef de l'Etat n'a pas pu formuler un discours.

Récupération politique. Par ailleurs, devant plus de 40 000 fidèles catholiques, Hery Rajaonarimampianina, les ministres HVM, ainsi que les grandes figures du parti au pouvoir dont Rivo Rakotovao, président du Sénat et non moins président du HVM, ont été contraints d'entonner la chanson « Dia ilay fitia » qui est l'hymne choisie par Andry Rajoelina pour son projet « Initiative pour l'Emergence de Madagascar » (IEM).

Sur le plan politique, c'était l'évènement marquant de la grande messe de béatification à Vohipeno. Pourtant, de leur côté, le patron de l'Empire Tiko et le leader de la Révolution orange ont réussi à improviser un bain de foule.

A l'approche des échéances électorales, tous les faits et gestes des acteurs politiques sont interprétés selon l'appréciation de chaque observateur. Demain, les yeux se tournent vers la capitale du Betsimisaraka. Hery Rajaonarimampianina parviendra-t-il à refaire son retard et à gagner la sympathie des fidèles catholiques ?

L'on sait en tout cas qu'une forte délégation du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » a déjà rejoint Toamasina depuis hier. En ce qui concerne l'ancien président Marc Ravalomanana, l'on ignore s'il sera présent à la grande messe de réception officielle du Cardinal Désiré Tsarahazana. Pour leur part, les fidèles catholiques disent non à toute forme de récupération politique autour de cet évènement.

Madagascar

Présidentielle malgache - Rajoelina et Ravalomanana qualifiés pour le 2e tour

Un duel entre deux ex-présidents : c'est l'affiche du second tour de la présidentielle malgache. Andry… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.