14 Juillet 2018

Afrique: Le sommet de Beijing, un rendez-vous historique

Trois ans après le Forum sur la coopération sino-africaine de Johannesburg en Afrique du Sud, les chefs d'Etat africains et chinois vont se réunir en septembre prochain à Beijing pour, entre autres, faire le point de leur partenariat stratégique et projeter l'avenir de leurs relations fondées sur le principe « gagnant-gagnant ».

Les assises de Beijing examineront le plan d'action et la déclaration de Johannesburg, ainsi que l'exécution des projets financés dans le cadre de l'enveloppe de soixante milliards de dollars d'aide à l'Afrique annoncés par le président chinois, Xi Jinping.

Ce financement, absorbé à ce jour à plus de 80%, d'après une évaluation à mi-parcours, devrait servir à l'industrialisation, la modernisation de l'agriculture, la santé et l'éducation, la construction des infrastructures en Afrique.

Lors du forum de Johannesburg, les deux parties avaient convenu de nouer un partenariat stratégique global. A ce jour, quelque vingt-quatre Etats sur les cinquante-quatre que compte le continent africain ont déjà scellé un partenariat stratégique global avec la Chine.

Au sommet de Beijing, les dirigeants des deux côtés vont explorer de nouvelles perspectives de coopération à travers la thématique de l'événement, à savoir « la Chine et l'Afrique : construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant ».

Ils seront appelés à identifier de nouveaux projets d'intérêt commun, promouvoir la convergence de vues et coordonner leurs efforts afin de porter leurs relations sur les plus hautes cimes. Les pays africains mettront sans doute en exergue l'agenda 2063 de l'Union africaine (UA).

Le président chinois, Xi Jinping, saisira l'occasion pour convier ses partenaires africains à l'initiative « la ceinture et la route » qui promeut les échanges entre les peuples et la coopération internationale. La Chine travaille à mettre en place une société de moyenne aisance à court terme, et à long terme, à réaliser le rêve du grand renouveau de la nation chinoise.

Le prochain Forum sur la coopération sino-africaine se tiendra dans un contexte marqué par la célébration des 40 ans de la politique de réforme et d'ouverture de la Chine. Pendant cette période, l'Afrique et la Chine ont œuvré ensemble pour renforcer leurs liens qui se trouvent actuellement à un meilleur niveau de leur coopération.

Dans le domaine du commerce, le volume des échanges a connu une augmentation spectaculaire passant de 765 millions de dollars en 1978 à 170 milliards de dollars en 2017. La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique avec un stock d'investissements sur le continent, estimé à 110 milliards de dollars.

Par ailleurs, la paix et la sécurité, condition sine qua non pour le développement, seront aussi au menu des échanges, au regard des foyers de tension qui écument le continent. L'on peut citer pêle-mêle le conflit au Soudan du Sud, l'insécurité dans la région du Sahel, la persistance des tensions en République centrafricaine, la situation en Libye et à l'est de la République démocratique du Congo.

Pendant le sommet de Johannesburg, le chef de l'Etat chinois avait promis un appui financier de 60 millions de dollars à l'UA pour l'aider à renforcer ses capacités de maintien de la paix et de la sécurité sur le continent.

Afrique

Elim.CAN 2019 - Une quatrième journée décisive ! Tout le programme

La grande partie des rencontres de la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2019 se joue ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.