14 Juillet 2018

Sénégal: Réhabilitation de la route nationale n°2 et désenclavement de l'Ile à Morphil - Entre mauvaises deviations et absence de signalisation

Réhabilitation de la route Nationale N°2 et le désenclavement de l'ile à Morphil engagés. Les populations demandent une meilleure construction des déviations et leur matérialisation ...

Un atelier de partage du rapport sur l'établissement de la situation du projet de la route nationale n°2 et de désenclavement de l'ile à Morphil a permis aux participants de plaider pour une meilleure construction des nombreuses déviations.

Notamment le long de la route située sur l'axe Ourossogui/Bakel où la plupart des contournements présentent des risques énormes d'accident.

«La plupart des déviations se particularisent par de vertigineux virages avec des courbes assez réduites sur un tracé souvent sans aucune signalisation», a déclaré un élu du département de Kanel, une circonscription impactée par le projet. En plus de l'absence de signalisation, c'est aussi, la matérialisation de certains «dos d'âne» qui a été fortement souhaitée.

Tout comme d'ailleurs, l'amélioration des mesures d'atténuation environnementales en conformité avec les orientations prédéfinies par le projet durant la rencontre qui a réuni les autorités administratives et des collectivités impactées.

Sur le registre des inquiétudes énumérées, ce sont effectivement, les lenteurs observées autour de la réalisation de certains ouvrages qui ont suscité plusieurs interrogations des participants.

Affirmant la volonté de AGEROUTE d'œuvrer pour la construction d'ouvrages durables, le chargé du Suivi-évaluation, Saliou Ndiaye qui a jugé "satisfaisant" l'état d'avancement des travaux, déclarera, que «le niveau d'exécution se situe à 30% sur l'ensemble des sections de la route entamées».

"Les notes de service ont été données. La dernière en date, c'était le mois d'avril. C'était le lot n°1 sinon sur les autres lots les entreprises se sont déployées, les missions de contrôle sont sur place, les travaux sont en train d'être exécutés conformément au calendrier préétabli", souligne-t-il.

Avant d'expliquer que, «les lenteurs qui ont été notées sont liées à un changement de la structure de la chaussée qui va permettre d'avoir une route de très bonne qualité avec une plus grande durabilité, qui va engendrer moins de ressources dans l'entretien».

Un changement qui de son avis, aurait occasionné «un rallongement des délais".

Malgré les empiétements recueillis au niveau du calendrier, le technicien affirme que «les délais contractuels seront respectés et que la route sera ouverte à la circulation par rapport à la date contractuelle le temps de finir les autres aménagements".

Rappelons que la réhabilitation de la Nationale 2 se fera sur une distance de 366 kms et qu'une nouvelle construction de plus de 300 kms sera réalisée sur l'Île à Morphil pour un coût global de 350 milliards de francs fiancé par l'état du Sénégal en partenariat avec la BAD, la BID et L'OPEP.

"Si ce n'est pas la totalité, 80% seront mis en circulation", promettent les techniciens qui travaillent pour que le 31 décembre 2018 la route soit circulable sur l'ensemble du tronçon.

Sénégal

MCC - 600 millions de dollars pour l'énergie

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis et le gouvernement du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.