14 Juillet 2018

Afrique: Le Congo et le Sénégal font jeu égal

Venus à Brazzaville en quête d'un bon résultat, les Lionceaux de la Teranga du Sénégal ne sont pas repartis les mains vides. Ils ont contraint les Diables rouges à un nul (2-2) le 13 juillet au stade Alphonse-Massamba-Débat. Les buts inscrits sur le terrain de l'adversaire placent le Sénégal dans une position très favorable avant la manche décisive prévue le 20 juillet à Dakar.

Les Congolais ont été les premiers à prendre l'avantage et très vite même. Sur une passe en profondeur de Borel Tomandzoto, Prestige Mboungou prenait de vitesse la défense du Sénégal avant d'armer une frappe qui obligeait le portier Dialy Kobaly Ndiaye à détourner le ballon dans ses propres filets (1-0, 6').

Les Diables rouges dominaient le premier quart d'heure mais manquaient le dernier geste à l'image du tir de Mignon Jaurès Etou Mbon, bien servi au point de pénalty par Beni Makouana, qui fuyait le cadre à la (18').

Puis progressivement les Sénégalais commençèrent à remettre le nez à la fenêtre même si Amadou Sagna et Mamadou Lamine Danfa n'avaient, dans leur première tentative, pas pu inquièter Perrauld Ndinga, le portier congolais.

A force d'insister, ils débloquèrent la situation. Et c'est sur une balle arrêtée que le premier allait punir la défense congolaise de son mauvais alignement pour rétablir l'équilibre (1-1,24').

Les Lionceaux du Sénégal allaient prendre l'avantage, passée l'heure de jeu, Youssouph Mamadou Badji reprenait magistralement de la tête un centre venu du côté droit pour inscrire le deuxième but (1-2, 62'). Mais dans les ultimes minutes, sur un service en or de Beni Makouana, Tomandzoto remettait les deux équipes à égalité (2-2).

Déclarations

Youssouph Dabo (entraîneur du Sénégal)

" C'est la victoire qui nous intéressait. On ne peut pas être satisfait d'un match où on se fait rejoindre dans les dernières minutes. Je pense qu'on avait largement les moyens de le gagner.

Malheureusement on a trop reculé. Ce sont des jeunes joueurs. Nous avons commencé à travailler il n'y a pas longtemps. Il faut continuer pour qu'ils puissent progresser. Maintenant tout va se jouer chez nous ".

Valdo Candido (entraîneur du Congo)

"C'était un match fou. Un bon match face à une belle équipe. Dommage, nous aurions pu le gagner. Le match retour reste ouvert avec ce score de 2-2. Nous irons à Dakar pour l'emporter. J'ai encore cinq jours pour bien travailler. Oui, on peut se qualifier".

Afrique

BAD - La semaine de l'évaluation du développement 2018 va se tenir à Abidjan

La rencontre programmée du 5 au 7 septembre, dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, aura… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.