Cote d'Ivoire: Presentation de "Sur les traces d'Houphouet-Boigny" à Brobo/ Kobenan Kouassi adjoumani - "Nous ne disons rien de contraire à ce que le président Bédié nous a dit"

16 Juillet 2018

Brobo, ville située dans la région du Gbêkê à une vingtaine de kilomètres de Bouaké, a connu une ambiance particulière, samedi dernier. Kobenan Kouassi Adjoumani, initiateur du mouvement "Sur les traces d'Houphouët-Boigny" y était dans le cadre de la double cérémonie d'hommage à Louis Kouassi Habonouan et de présentation du mouvement.

Pour cette première sortie du mouvement, Kobenan Kouassi Adjoumani était accompagné de plusieurs personnalités dont le ministre Sidi Touré, le sénateur Silué Kagnon Augustin et Koné Largaton, ancien membre de la galaxie patriotique.

Au groupe scolaire Brobo qui a abrité la cérémonie, le ministre des Ressources animales et halieutiques a expliqué aux secrétaires généraux de section, aux présidents de comité de base, aux présidents des jeunes, aux présidentes des femmes du RHDP, aux chefs de la localité et aux populations venues nombreuses, les motivations de la création du mouvement « Sur les traces d'HouphouëtBoigny ».

Il les a invités à se l'approprier pour consolider l'œuvre d'Houphouët-Boigny. Mais avant, il a tenu à expliquer le choix de Brobo, capitale du peuple Ahaly, pour lancer la tournée nationale d'explication et de sensibilisation sur son mouvement.

« Notre présence ici est symbolique parce que nous avons décidé de nommer Habonouan vice-président du mouvement " Sur les traces d'Houphouët-Boigny" chargé de la zone centre.

Nous le savons capable de mobiliser, capable de sensibiliser, capable de faire changer des avis surtout pour qu'ils aillent dans la droite ligne d'HouphouëtBoigny », a-t-il justifié.

Pour ce qui est du bien-fondé de son mouvement, Adjoumani a fait savoir qu'il a été mis en place pour prouver à Bédié que ceux qui lui font croire que la base n'est pas favorable au parti unifié ne lui disent pas la vérité. " On a fait croire à notre vénéré chef, le président Henri Konan Bédié qui a pris l'engagement de nous amener au parti unifié, que la base n'en veut pas.

Le président Bédié a été le premier à parler de parti unifié. Nous ne disons rien de contraire à ce que le président Bédié nous a dit. Nous étions engagés dans le processus de mise en place de ce parti unifié quand ils sont venus lui dire que la base ne veut pas de ce parti unifié.

La majorité de nos militants sont favorables au RHDP. Les sons de cloche qui sont donnés à notre chef sont différents de ce qui se passe. On a donc mis en place ce mouvement pour prouver le contraire et faire savoir au président Bédié qu'en réalité, c'est nous qui avons raison.

Notre mouvement, c'est pour aider notre chef Bédié. Ce n'est pas pour déstabiliser le PDCIRDA, ni aller contre les idées du président Bédié, notre papa", a-t-il indiqué. Répondant à ceux qui l'accusent d'avoir créé un autre parti, le ministre Adjoumani s'est voulu clair.

" Les gens ont dit qu'Adjoumani a créé un parti politique. Ces personnes qui font courir ces bruits ne veulent pas que notre mouvement soit une réussite. Je ne peux détruire l'œuvre d'Houphouët-Boigny qui est le PDCI-RDA.

Nous n'avons pas créé de parti politique, c'est un mouvement à l'intérieur du PDCIRDA qui chante les vertus d'Houphouët-Boigny et qui parle de l'idéologie houphouétiste", a-t-il clarifié avant de les qualifier " d'oiseaux de mauvais augure qui veulent voir se disloquer" la maison commune et les détourner de l'objectif qui est d'aller au RHDP, parti unifié. Il en a profité pour inviter les militants à se méfier de ses détracteurs.

"Je suis venu vous dire que des oiseaux de malheur viendront vous dire qu'à partir d'aujourd'hui nous ne sommes plus dans le RHDP. Sachez que ceux-là, ils veulent replonger la Côte d'Ivoire dans des difficultés. Ils font des vaet-vient à longueur de journée pour nous détourner de notre objectif qui est d'aller au parti unifié.

Ils veulent que la guerre revienne. Mais nous autres, partisans de la paix, de la démocratie, de l'engagement, nous ne pouvons accepter cela parce que nous sommes des hommes dignes", a-t-il martelé.

Pour conclure, l'initiateur du mouvement "Sur les traces d'Houphouët-Boigny" a invité les militants à participer massivement au grand rassemblement de ce lundi à Abidjan pour " mettre en place le RHDP conformément à l'accord politique qui a été signé par le président Henri Konan Bédié ".

Le ministre en a profité pour investir Louis Kouassi Habonouan dans ses fonctions de vice-président de la zone centre. Se succédant au micro, Sidi Touré, Silué Kagnon Augustin, Louis Abonouan et Koné Largaton ont invité les militants à s'approprier le mouvement pour la paix, la stabilité et le développement de la Côte d'Ivoire.

Au nom des militants, Nanan N'Guessan Konan Bernard, chef de Ahounzankro, a salué cette initiative qui vise, à l'en croire, à consolider la famille houphouétiste pour le bonheur de toutes les populations.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.