16 Juillet 2018

Burkina Faso: Victoire des bleus au mondial 2018 - Scènes de liesse à Ouaga

Des scènes de liesse populaire ont été observées, dimanche soir, dans plusieurs quartiers de Ouagadougou, après la victoire de la France face à la Croatie, en finale de la Coupe du monde Russie 2018 .

Les Burkinabè sont descendus dans les rues pour célébrer la victoire de la France face à la Croatie, le dimanche après-midi. Dans les quartiers de Somgandé, Kalgondé, Karpala et à la ZAD, des centaines de personnes sont descendues dans les rues pour célébrer la victoire de la bande à Didier Deschamps.

A Somgandé, une foule en liesse s'est déversée dans les principales artères de la ville, après le coup de sifflet final. Hommes, femmes, jeunes et enfants, sifflets à la bouche et drapeaux aux couleurs de la France en main, ont déambulé dans les rues, chantant à la gloire des joueurs de l'équipe de France. A la ZAD, en surnombre sur des motos ou dans des tricycles, les supporteurs de l'équipe de France ont manifesté leur joie à travers des cascades ou autres queues de poisson.

« Enfin, la bande à Didier Deschamps nous redonne la joie de vivre, vingt ans après l'épopée glorieuse des Zidane et autres », s'écrie un supporteur, entre des « holà » et des applaudissements d'encouragement, pour les conducteurs de motos.

En face de la société Sac Héro toujours à la ZAD, transformée pour l'occasion en « village de la Coupe du monde », l'ambiance est à son paroxysme. Un écran géant a été installé, pour le bonheur des amoureux du football.

« Nous allons fêter jusqu'au petit matin », lancent Laeticia Ouattara et Sylvie Kam, deux jeunes filles qui viennent de stationner leur moto.

Même décor du côté des bars et maquis où certains ont fait leur toilette, à la faveur de cette finale de la Coupe du monde, avec l'image de certains footballeurs français. Tous ont dressé devant leur espace, des banderoles aux couleurs du drapeau tricolore (bleu, blanc, rouge).

Des scènes de liesse ont également été observées aux alentours de l'hôtel Silmandé où des groupes de supporteurs, ivres de joie, hurlaient à chaque coin de rue, au passage des voitures dont certaines étaient ornées aux couleurs de la France.

Embrassades, courses folles, danses frénétiques : l'ambiance a viré à l'hystérie quand Kylian Mbappé, la pépite de l'équipe de France, a marqué le troisième but pour le compte de son équipe.

« On a une équipe formidable et un entraîneur hors pair. Cette équipe a été cohérente et solidaire. Bravo à eux », s'est félicité Adrien Bourgoin, un jeune étudiant français en vacance à Ouagadougou. Puis d'ajouter : «Je n'étais même pas né en 1998, jusqu'alors l'année de l'unique victoire des Bleus en Coupe du monde ».

Burkina Faso

Procés du putsch manqué / Me Séraphin Somé - « Aujourd'hui, c'est le bori bana du général »

L'audition du Général Gilbert Diendéré se poursuit à la barre du Tribunal militaire.… Plus »

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.