16 Juillet 2018

Cameroun: Elections Cameroon - Enow Abraham Egbe affirme que le personnel a retrouvé la sérénité et le sourire

Avec la très délicate élection présidentielle annoncée pour le 07 octobre prochain, Elecam qui a été secouée par une vive crise qui a emporté Abdoulaye Babalé son naguère directeur général (Dg), l'institution avait besoin d'une dynamique nouvelle. Aussi, l'institution en charge des élections au Cameroun, a-t-elle besoin de sérénité, et d'un climat social approprié pour relever les défis qui l'attendent.

Fort heureusement, des assurances ont été apportées à ce sujet, le 13 juillet 2018 à Yaoundé, par Enow Abraham Egbe. « Nous avons pris un certain nombre de mesures qui en ce moment, permettent de redonner du sourire au personnel qui n'a que trop souffert des conflits égoïstes et inutiles », dira-t-il. Et de préciser plus loin qu'au terme de la bourrasque, certains personnels ont été remerciés, tandis que d'autres ont été promus ou mutés. « Nous sortons rassurés que le moral est bon », scandera-t-il enfin, comme pour conjurer le sort.

La rencontre tenue dans un hôtel huppé de la capitale vendredi dernier, fait-on savoir, est une prescription du Code électoral, lequel stipule que le conseil électoral d'Elecam se réunit tous les 15 jours, et ce, jusqu' à la tenue du scrutin (élection présidentielle du 07 octobre 2018 pour le cas). Des travaux tenus à huis clos, Enow Abraham Egbe a indiqué qu'il vient d'effectuer une tournée auprès des 10 démembrements régionaux d'Elecam. Tour du propriétaire qui selon lui, lui a donné l'occasion de rencontre l'ensemble du personnel.

Très attendu par la presse sur la situation sécuritaire dans les régions anglophones du pays, l'ancien gouverneur et actuel président du Conseil électoral sans être fataliste, a cependant dit avoir remarqué « des craintes » parmi ses Hommes qui travaillent au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. Toutefois, Enow Abraham Egbe a dit reposer sa confiance sur le gouvernement, lequel à l'en croire, a pris des dispositions nécessaires pour une élection présidentielle fiable et sécurisée.

Cameroun

L'administration interdit la manifestation du 21 octobre du député Jean Michel Nintcheu

Le contraire aurait surpris, il fallait s'y attendre. "Au Cameroun les libertés de manifestations ne sont… Plus »

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.