16 Juillet 2018

Afrique: 324 millions de dollars d'économies grâce à de nouveaux accords conclus avec des fournisseurs de médicaments anti-VIH

Genève — Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a conclu des accords-cadres pluriannuels avec des fournisseurs de médicaments anti-VIH, grâce auxquels il sera possible d'économiser 324 millions de dollars US d'ici la fin de 2021, tandis que plus de quatre millions de personnes auront la garantie de recevoir des médicaments essentiels.

Ces accords-cadres, qui concernent 14 entreprises pharmaceutiques, étendent le vivier de fournisseurs disponibles, assurent des prix concurrentiels et garantissent l'approvisionnement, autant d'éléments essentiels pour élargir le traitement du VIH d'une façon qui soit aussi fiable et efficace au regard des coûts que possible.

Selon les prévisions, les contrats qui en découleront pour des antirétroviraux auront une valeur totale de 1,2 milliard de dollars US au cours des quatre prochaines années.

« Ces accords offrent une solution judicieuse d'un point de vue stratégique et particulièrement efficace pour obtenir en plus grandes quantités des médicaments capables de sauver des vies », a indiqué Peter Sands, le Directeur exécutif du Fonds mondial.

« Dans un secteur complexe dont le volume d'activités est important, il s'agit là d'une façon d'aborder la situation sous l'angle des résultats de manière à réduire les risques et à obtenir des médicaments anti-VIH essentiels aux prix les plus concurrentiels qui soient, tout en privilégiant l'homogénéité et la fiabilité. »

Les accords-cadres s'attaquent à plusieurs difficultés qui apparaissent au moment d'acheter de grandes quantités d'antirétroviraux, notamment un cycle de vie plus court pour les produits, une concurrence renforcée et la disponibilité des principes actifs. Ils cherchent en outre à optimiser le recours à des médicaments plus récents, plus efficaces et moins onéreux à mesure qu'ils deviennent disponibles.

Ces dernières années, le Fonds mondial a fait évoluer sa stratégie des achats pour passer d'un système d'appels d'offres ponctuels à une démarche plus stratégique qui se concentre sur les résultats et la gestion efficace des relations avec les fournisseurs au moyen de critères plus stricts de qualité et de viabilité. Il exige de surcroît de ses fournisseurs qu'ils respectent un code de conduite.

Dans les nouveaux accords-cadres, le Fonds mondial fait des économies grâce à un équilibre subtil entre des coûts concurrentiels et des mesures d'encouragement à long terme pour les fournisseurs, tout en pérennisant l'offre.

Ainsi, les fournisseurs qui réussiront le mieux à livrer les produits dans les délais et dans leur totalité pourront recevoir des commandes pour des quantités plus importantes.

Envisager des achats responsables à long terme et en fonction des résultats profite directement aux partenaires de la santé mondiale.

De nombreux pays peuvent ainsi utiliser leurs financements nationaux alloués à la santé en tirant parti du solide référencement des prix et des meilleures pratiques commerciales rendues possibles grâce au mécanisme d'achat groupé et à wambo.org, la plateforme en ligne du Fonds mondial.

Le choix des fournisseurs appelés à participer aux accords-cadres résulte d'une procédure d'évaluation rigoureuse. Un comité d'évaluation technique a minutieusement examiné les propositions et classé chaque fournisseur et chaque produit en fonction de critères techniques et commerciaux, ce qui a permis au Fonds mondial d'axer toute son attention sur la qualité, le prix, la sécurité d'approvisionnement, la capacité de livrer à temps et en totalité, ainsi que la réactivité globale.

Afrique

Les entreprises invitées à capter une niche de 4 milliards de dollars qu'offre la ZLECAF

Les hommes d'affaires et entreprises africaines sont priés de faire preuve d'audace pour tirer le maximum de… Plus »

Copyright © 2018 Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.