Ethiopie: L'Erythrée rouvre son ambassade à Addis-Abeba

Ethiopian Airlines lance son premier vol avec un équipage entièrement féminin (photo d'archives)

La réouverture ce lundi 16 juillet de l'ambassade d'Erythrée à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, est venue clôturer la visite officielle de trois jours du président érythréen en Ethiopie. Un signe de plus dans la normalisation des relations entre les deux pays, après deux décennies de conflit.

Cela faisait 20 ans que l'ambassade d'Erythrée en Ethiopie était fermée. La cérémonie de réouverture s'est déroulée en présence du chef de l'Etat érythréen Issayas Afewerki et du Premier ministre éthiopien, Abiy Hamed, ce lundi. La liaison aérienne entre les deux pays aura lieu mercredi.

Symbole fort, le drapeau de l'Erythrée a été hissé par le président érythréen et par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Image symbolique aussi celle où le président de l'Erythrée reçoit des mains du Premier ministre éthiopien les clés du bâtiment, situé dans le centre de la capitale éthiopienne.

Une image forte qui parachève la visite officielle de trois jours d'Issayas Afewerki en Ethiopie. Trois jours qui ont permis de sceller la réconciliation entre les deux pays après la signature, le 9 juillet, d'une « déclaration conjointe de paix et de coopération ».

« Le temps de la haine est terminé »

Un concert en l'honneur d'Issayas Afewerki a même été organisé hier à Addis-Abeba. Le chef de l'Etat érythréen a été ovationné comme une rock star par la foule.

L'occasion, pour lui, de prononcer quelques mots en amharique, la langue majoritaire dans la capitale éthiopienne. « Le temps de la haine est terminé », a-t-il déclaré, « toute notre attention doit maintenant être consacrée à un développement commun. Nous devons rattraper le temps perdu ».

La réconciliation que nous sommes en train de mettre en œuvre est un exemple pour tous les africains et le monde entier - Abiy Hamed, Premier ministre d'Ethiopie

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.