16 Juillet 2018

Congo-Kinshasa: Insolite. «Balle de match» - JB Mpiana s'en prend violemment à un fan !

Longtemps attendu sur le marché du disque, «Balle de match» est cet album qui divise JB Mpiana et ses fanatiques. Or, il va faire bientôt 10 ans depuis que le patron de Wenge BCBG ne cesse de nourrir avec des promesses fallacieuses son public dont l'impatience commence à dépasser les limites.

Trop c'est trop ! Les fans ont soif ! Certains s'attaquent même aux musiciens de Wenge BCBG dans les rues de Kinshasa. Ils y trouvent anormal que les Anges adorables n'arrivent toujours pas à sortir cette aubade musicale pendant que les autres groupes sont présents sur le marché.

Alors qu'est-ce qui bloque Maréchal Mukulu de mettre « Balle de match » à la disposition des mélomanes ? Très fatigué de suivre, à la télévision, les deux porte-paroles de l'orchestre notamment, Roger Ngandu et Blanchard Mosaka, un fanatique, après investigation, est tombé sur le numéro Whatshapp personnel du patron de Wenge BCBG, renseigne-t-on.

Avec beaucoup de respect et considération à son leader, ce supporter n'est pas allé par le dos de la cuillère. Selon l'extrait de leur conversation téléphonique qui circule déjà sur les réseaux sociaux, ce fan s'est exprimé en ces termes : «Bonjour Président ! Dites-nous la raison exacte qui vous bloque à sortir « Balle de match » parce qu'on en a marre d'écouter à chaque fois les promesses non tenues par vos émissaires qui passent dans les médias ?»

Malheureusement, JB Mpiana qui se fait baptiser "Moto pamba", entendre «homme humble», a mal digéré cette épineuse question. En effet, le chanteur congolais qui n'avait pas d'argument pour rassurer son fan, s'en est pris à son interlocuteur. Et cela avec un ton élevé, grondant le pauvre fan comme un petit enfant. «Ce numéro n'est pas celui du bureau de BCBG. Tu dois faire attention et savoir à qui tu parles. Et moi personnellement je te dis: je n'ai même pas besoin que tu sois un fan de BCBG. Je n'ai même pas besoin que tu défendes ma musique ou que tu me défendes. Que ce soit la dernière fois. Qu'on ne sort un album ou pas, ça ne te regarde pas. Tu comprends? Je ne te connais pas, je n'ai pas besoin de te connaître et je n'aimerai jamais même te connaître». Voilà les propos tenus par Papa chéri, devenu par la force de choses "papa méchant". Tel un volcan en éruption, il a jeté des laves en ajoutant la dernière énergie: «Va soutenir les groupes ou les musiciens qui sortent des albums. Est-ce que Zaiko et Bana Ok ont-ils des disques sur le marché ? Que ça soit la dernière fois que tu m'envoie un message»

Ça s'appelle manquer de respect à ses admirateurs. Pauvre fan. Son seul péché est d'avoir interpellé sa star préférée au sujet de son mutisme discographique. Cependant, de nombreux internautes ont dénoncé cette réaction malveillante de la part de JB Mpiana dont l'improductivité sur le marché du disque commence à faire jaser les mélomanes.

Congo-Kinshasa

Les avocats de Moïse Katumbi convaincus de la nationalité congolaise de leur client

La défense de l'ex-gouverneur du Katanga pense que le mandat d'arrêt international émis contre son… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.