17 Juillet 2018

Egypte: Une nouvelle loi pour protéger certains hauts gradés de l'armée

Le Parlement égyptien vient d'adopter une loi qui accorde l'immunité judiciaire à certains officiers supérieurs pour des faits ayant eu lieu entre 2013 et 2014.

Une période durant laquelle l'armée a chassé du pouvoir les Frères musulmans avec à leur tête l'ancien président Mohamed Morsi. Une période également marquée par de sanglantes répressions.

Le 14 août 2013, c'est un véritable carnage, un bain de sang. Les Frères musulmans occupent à ce moment-là la place de Rabaa al-Adhawiya du Caire. Ils protestent contre le coup d'Etat qui a renversé leur président élu Mohamed Morsi.

L'armée décide de les en déloger par la force. Des exactions sont commises. Des centaines de personnes sont tuées ce jour-là et durant les semaines suivantes.

Mais désormais les responsables de l'armée n'ont plus d'inquiétude à se faire. Cette loi adoptée par le Parlement égyptien les met à l'abri. Une immunité totale. Plus aucune démarche judiciaire ne peut être engagée contre certains des officiers supérieurs de l'armée pour des faits ayant eu lieu entre juillet 2013 et juin 2014.

Cette loi, adoptée par tous les députés présents sauf 8 membres de l'opposition, donne également au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi le droit de rappeler d'anciens officiers supérieurs pour un service à vie au sein des forces armées, une mesure pouvant ainsi les empêcher d'exercer un rôle politique.

Le député Haïtham al-Hariri fait partie de ceux qui s'opposent à cette loi. Il est estime qu'il «n'est pas logique qu'une seule personne [le président] contrôle tout».

Egypte

Ligue des Champions - Al Ahly du Caire à Tunis pour la victoire

L'Espérance Sportive de Tunis et Al Ahly du Caire se retrouvent à Rades, vendredi, dans le cadre de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.