17 Juillet 2018

Angola: Célébration mercredi de la Journée internationale de Nelson Mandela

Photo: Nelson Mandela Foundation/SAPA
Nelson Mandela

Luanda — Le mercredi 18 juillet se commémore la Journée internationale de Nelson Mandela, instituée en novembre 2009 par l'Assemblée générale des Nations Unies, en raison de la contribution de l'ancien président sud-africain à la culture de paix et de liberté.

Par consensus des 192 Etats membres, l'ONU a décidé que, à partir de 2010, la Journée internationale de Nelson Mandela sera célébrée à l'occasion de l'anniversaire du leader noir qui, en 1993, a partagé le prix Nobel de la paix avec son compatriote sud-africain Frederik de Klerk.

L'Assemblée générale a donc décidé de reconnaître, pour la première fois pour un individu, la contribution fondamentale de Mandela, né le 18 juillet 1918 au petit village de Mvezo, pour la résolution des conflits, de la liberté dans le monde et la promotion de la les relations entre tous les groupes ethniques.

Elle a également reconnu le dévouement de Mandela au service de l'humanité dans la résolution des conflits, les relations raciales, la promotion et la protection des droits de l'homme, la réconciliation, l'égalité des sexes et les droits des enfants et autres groupes vulnérables.

Nelson Rolihlahla Mandela est né le 18 juillet 1918 dans la ville de Transkei, fils de Henry Mgadla Mandela et de Noseki Fanny. Il a coordonné une campagne de sabotage contre des objectifs militaires et gouvernementaux en 1961 et s'est rendu en Algérie pour suivre une formation paramilitaire.

En août 1962, Nelson Mandela a été arrêté à la suite d'informations de la CIA à la police sud-africaine et condamné à cinq ans de prison pour avoir voyagé illégalement à l'étranger et avoir encouragé des grèves.

En 1964, il a été condamné à la prison à vie pour sabotage (ce que Mandela a admis) et pour avoir conspiré pour aider d'autres pays à envahir l'Afrique du Sud (ce que nie Mandela).

Au cours de ses 27 années de prison, Mandela est devenu si étroitement associé à l'opposition à l'apartheid que le cri «Libérez Nelson Mandela» est devenu la devise des campagnes anti-apartheid dans plusieurs pays.

Au cours des années 1970, il a refusé de réviser la peine et, en 1985, il n'a pas accepté la libération conditionnelle en échange de ne pas encourager la lutte armée.

Mandela est resté en prison jusqu'en février 1990, lorsque la campagne de l'ANC et la pression internationale ont réussi à le faire libérer le 11 février, à l'âge de 72 ans, sur ordre du président Frederik Willem de Klerk.

Nelson Mandela et Frederik de Klerk ont ??partagé le prix Nobel de la paix en 1993.

La même année, il a été élu président de l'Afrique du Sud, occupant le poste de 1994 à 1999.

Angola

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.