18 Juillet 2018

Congo-Kinshasa: Buffalo, Teddy, Dada et Rigan dans les filets de la police

Au rythme où l'insécurité se développe dans leur ville, par ces temps qui courent, les Kinois se retrouvent devant deux alternatives. Si la majorité souhaite se prendre en charge pour éradiquer le banditisme, la minorité continue à faire confiance à la police pour traquer neutraliser les bandits et autres marginaux.

Tel est le cas des braqueurs embarqués à bord des voitures « ketches » que le Groupe de lutte contre la criminalité et les stupéfiants vient de mettre hors d'état.

Grâce aux informations fournies par le Commissariat provincial de police, deux bandes qui opéraient à bord de deux voitures de Toyota, Vitz et IST, sans laisser des traces, après les coups, reconnu quelques cas d'extorsion sur la liste de leurs criminels. Le premier groupe est celui composé de Bokole Isomi Dada,

élément des Fardc et de son comparse, Rigan Kazima Kanda, sur avenue Landi n°30, dans la commune de Bumbu. Le duo utilise véhicule, la Toyota IST de couleur bleue, immatriculée 8521 AY/ 01.

A en croire une source policière, ces deux malfrats se sont livrés l'enlèvement de victimes potentielles qui ont pris place à bord leur Toyota. Durant le trajet, les deux bandits vont se signaler des menaces à l'aide d'un pistolet Colt. Les victimes généralement jeunes filles, dépouillées de leurs effets de valeur, abandonnées dans un endroit isolé. Et de là, elles vont regagner familles avec pour priorités, raconter leur mésaventure et puis, déposer plainte à la police.

Entre les mains de Dada et Rigan, la police a saisi deux pièces à conviction à savoir, un pistolet Colt immatriculé M 1911 A1, ainsi que la voiture Toyota IST de couleur bleue portant minéralogiques 8521 AY / 01. Vérification faite lors des enquêtes, l'arme des malfaiteurs n'était qu'un jouet en plastique.

La deuxième bande est composée de trois membres dont deux actuellement écroués à la police. Buffalo de son vrai nom Ekeke, le chauffeur, habite sur avenue Bokakata n° 24/bis, quartier dans la commune de Ndjili. Son acolyte est identifié comme étant de son vrai nom Bompuku Wekayi. Il réside à Ndjili, à la même que son complice Buffalo. Le troisième malfrat est toujours en fuite.

Selon la version de la police, ces trois délinquants sillonnaient Kinshasa, à bord d'une Toyota Vitz de couleur champagne, 8531 AG / 10. Ce taxi clandestin ne cible que les dames de gros et luxueux sacs à main. Et quand les femmes sont embarquées, le modus operandi est le même pour la plupart de victimes.

Un malfrat prend place sur le siège avant, pendant que son s'installe sur le siège arrière. Dès qu'une dame monte à bord, chauffeur attend la seconde victime potentielle, avant de prendre direction souhaitée par les passagères.

Au cours du trajet, toutes les vitres sont relevées et toutes portières verrouillées. Les deux dames vont réaliser qu'elles enfermées dans une sorte de prison roulante. Arrêt brusque, l'un bandits va arracher les sacs et se livrer à la fouille. Les effets valeur changent de propriétaire. Les dames toutes tremblotantes, éclatent en sanglots, s'interrogeant comment sortir de ce guêpier autre casse, ni dégât.

Le coup réussi, les deux femmes sont débarquées sous la menace des armes.

Pour cette bande, deux victimes avaient saisi la police. M. Bayanama, habitant sur avenue Logee n°277, quartier Maman Mobutu, commune de Mont Ngafula. Il s'est plaint d'avoir perdu deux portables, en date du 25 mai 2018. C'est lui qui a reconnu Buffalo son acolyte Teddy.

Une dame demeurant sur avenue Apate n°287/85, quartier Mandrandele,commune de Lemba, figure parmi les plaignants de cette bande. A Georgette Lokose Bonongo, les malfrats ont arraché le 6 juin 2018, deux téléphones portables.

Les investigations de la police pour appréhender le troisième se poursuivent, pendant que la récupération de deux androïds de dame revendus auprès des inconnus pose problème.

Congo-Kinshasa

Le M23 menace de reprendre les armes

Le M23 menace de reprendre les armes si le processus électoral n'est pas inclusif, transparent et libre. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.