18 Juillet 2018

Sénégal: Baccalauréat 2018 - Entre bon déroulement, un léger retard et des absents

Hier, mardi 17 juillet 2018, sur tout le territoire sénégalais, c'était le premier jour du démarrage des épreuves du baccalauréat général. Les candidats ont répondu massivement à l'appel pour tenter de décrocher le premier diplôme universitaire.

C'est le bon déroulement des épreuves à Dakar, Diourbel, Kaolack et Saint Louis qui a accusé un retard dans le démarrage. A Ziguinchor, les candidats ont jugé abordables les épreuves.

DAKAR

LES MESURES RESPECTEES

Aux lycées Seydou Nourou Tall et Blaise Diagne et le collège Sacré Cœur, l'interdiction du téléphone portable et autres mesures ont été respectées à la lettre. Aucun cas de fraude n'a été signalé.

Après la philosophie, les candidats ont démarré avec les langues vivantes, français, anglais entre autres, ce mardi. Dans les centres du lycée Seydou Nourou Tall, et des collèges sacré cœur et Blaise Diagne, les épreuves ont démarré normalement. Aucun cas de fraude n'a été signalé.

L'interdiction du téléphone portable est fortement respectée au collège Sacré Cœur qui abrite trois jurys. Tout se déroule bien, selon le président du jury 1797, docteur Djery Ngom qui déclare : « c'est un jury de la série L2, composé de 390 candidats. Les candidats ont commencé à composer ce matin en LV1 : anglais.

Nous avons assez de surveillant, un minimum de trois surveillants par salle, pour l'instant tous se passe bien, rien à signaler, tous les dispositifs sécuritaires sont respectés et nous serons très vigilant par rapport au téléphone portable ».

Même constat au CEM Blaise Diagne, avec aucun cas de fraude signalé, sinon un nombre d'absents assez élevé. Djelia Yaya Wane, présidente du jury 1195, explique : «c'est le jury 1195, nous avons 292 candidats.

Globalement, ça s'est bien passé, sauf un nombre d'absents un peu élevé, il y a eu 23 absents notés. Nous n'avons rien à déplorer. On n'a pas vu de téléphone portable. La consigne a été respecté à la fois par les candidats et par les surveillants. Je pense que tout le monde a compris. Le message a passé ».

Situation pareille au lycée Seydou Nourou Tall, avec un jury arabe. Selon Amadou Gaye, président du jury, toutes les mesures ont été respectées : « c'est le jury 120, c'est un jury arabe avec 323 candidats dont 316 sénégalais et 7 étrangers. On a noté 24 absents. Tout est normal ici, depuis ce matin. Aucun élève en procession de son téléphone portable. Les élèves ont respecté cette mesure ».

Les quelques candidats rencontrés trouvent les épreuves abordables. Pour cette journée les candidats ont subit les épreuves de Langues vivantes le matin et l'histoire géographie le soir.

Sénégal

La FIFA menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations du Nigeria et du Ghana, à cause d'ingérences… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.