18 Juillet 2018

Sénégal: Affaire Auchan - Le ministre Alioune Sarr propose des solutions

Le Ministre du commerce Alioune Sarr a rencontré hier, mardi 17 juillet les commerçants regroupés autour de l'Unacois et les acteurs de la grande distribution pour essayer de trouver un terrain d'entente sur la polémique autour de Auchan. Selon lui la législation en vigueur permet à n'importe quelle grande surface de s'installer au Sanegal.

Toutefois, le Ministre annonce l'élaboration dun projet de décret organisant les commerces de grande distribution au Sénégal qui sera soumis au Président de la République Macky Sall. Mieux, des concertations sur le secteur de la grande distribution seront aussi tenues avec les différentes parties prenantes.

« La législation en vigueur permet à n'importe quelle grande surface de s'installer au Sénégal ». Ces propos sont du Ministre du commerce Alioune Sarr qui rencontrait hier, mardi 17 juillet les commerçants regroupés autour de l'Unacois et les représentants des grandes distributions pour trouver des solutions sur le problème qui oppose Auchan aux commerçants sénégalais.

Toutefois, il annonce que le gouvernement va prendre un certain nombre de mesures pour réglementer le secteur du commerce. « Le premier point sera l'élaboration d'un projet de décret organisant les commerces de grande distribution au Sénégal.

Ce décret va soumettre désormais à autorisation préalable toute ouverture d'un magasin dépassant 300 à 400 m2 comme cela se fait dans tous les pays.

Ce projet de décret sera présenté au Chef de l'Etat qui fixera les conditions d'autorisation prévues ainsi que les règles régissant l'activité des commerces de la grande distribution notamment celui des détails qui sera aussi encadrer et réglementé »,a-t-il fait savoir. Selon lui, ce comité sera chargé de donner son feu vert à l'ouverture de ce magasin et sera composé par des acteurs du commerce.

Mieux, il informe également que l'Etat va engager de larges concertations nationales sur la distribution. « La mise en place d'un cadre juridique exhaustif approprié pour la distribution, l'urbanisme commercial au Sénégal nécessitent la prise en charge de certaines problématiques. Il s'agira de corriger une situation quasi anarchique de l'organisation du commerce dans les centres urbains », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, il rappelle que l'Etat du Sénégal en optant pour la libéralisation de son économie en 1994 a supprimé les barrières juridiques interdisant l'accès à certaines activités économiques et s'est désengagé des secteurs productifs pour devenir simplement un arbitre.

L'UNACOIS CAMPE TOUJOURS SUR SA POSITION

Les solutions proposées par Ministre Alioune Sarr laissent indifférents les commerçants de l'Unacois qui campent toujours sur leur postion en réclamant le départ de Auchan. « Nous ne pouvons pas interdire l'ouverture d'une grande surface au Sénégal.

Mais Auchan a importé un marché qu'il a introduit dans le circuit économique. Nous n'avons pas besoin de cela en ce moment. C'est vrai qu'on parle de libéralisation des échanges, les grandes surfaces sont toujours présentes au Sénégal et nous n'avons jamais attaqué aucune d'entre elles. Mais Auchan a dépassé les bornes. Trop c'est trop », a martelé le président de l'Unacois Idy Thiam.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.