18 Juillet 2018

Afrique: ASEC-RAJA et le « syndrome du Mondial 2018 » à Abidjan

Le Raja de Casablanca, représentant marocain est à Abidjan pour disputer ce mercredi (16h Gmt) la 3e journée de la Coupe de la Confédération dan le fief de l'ASEC Mimosas, le stade Félix Houphouët-Boigny, théâtre du match qui a privé la Côte d'Ivoire de Coupe du monde 2018.

Ce mardi, en marge de sa séance de reconnaissance de la pelouse, l'équipe du Raja a organisé une conférence de presse. Entraîneurs et joueurs n'ont pas manqué d'afficher leur optimisme. «Il s'agit de notre premier match de la saison. Nous avons commencé la saison avec beaucoup de jeunes joueurs. Nous restons néanmoins une équipe très compétitive », a prévenu Juan Carlos Garido, le technicien espagnol qui dirige le club rajaoui.

Avant de souligner l'enjeu de leur déplacement à Abidjan. «Nous sommes venus pour montrer aussi que nous sommes dans une bonne dynamique. Nous allons jouer le match avec beaucoup de concentration. Tout en essayant d'intégrer les nouveaux joueurs », poursuit-il. Et de citer les nouvelles recrues. Quatre joueurs dont un milieu offensif, Nourdine Bahi, l'ailier, Anass Jabroun (attaquant de l'équipe nationale U-21), un autre attaquant Sofiane Rahimi (fraîchement sorti de l'Académie de football du Raja) et un milieu défensif sénégalais Niasse Ibrahim, un ancien du championnat grec.

Ils connaissent plus ou moins l'équipe de l'ASEC. « Nous respectons cette formation qui est d'un bon niveau. Elle joue bien au football », analyse le technicien espagnol. Tandis que le capitaine du Raja, l'international congolais (Rd Congo), Lema Mabidé lui, se focalise sur « Le parcours de l'équipe par rapport à l'ensemble des équipes du groupe, peut-être aussi difficiles. Il y a de grands clubs. Il y a le Vita club, Aduana et l'ASEC. Il n'y a pas de calcul, il faut jouer à fond », estime Mabidé. Depuis le fameux match éliminatoire de la Coupe du monde, le football ivoirien semble réussir aux Marocains. Un constat qui trotte dans la tête des Mimos.

Les Mimos gonflés à bloc

Les Ivoiriens de l'ASEC sont avertis. Avec une victoire (1-0) sur les Ghanéens d'Aduana stars et une défaite (1-3) au Congo, devant l'As Vita club, les Ivoiriens savent que ce match à domicile contre les Marocains du Raja est une opportunité pour soigner leur rang. « Nous aurons une double confrontation avec le Raja. Nous devrons tout donner pour arracher les trois points du match chez nous, à l'aller, avant de nous rendre au Maroc pour aller y prendre au moins un point . Il est important pour nous de sortir de cette phase de poules pour accéder à l'étape à élimination directe qui sera une autre compétition. Nous devons tout faire pour aller le plus loin possible dans cette compétition », prévient Amani Yao, l'entraîneur du club ivoirien.

Pour ce match, il le technicien ivoirien est particulièrement chanceux. Il pourra, en effet, compter sur tous ses hommes forts. Un effectif quasiment au grand complet, avec les retours notables du trio d'attaque (Fonsinho-Agbégniadan et le buteur Amed Touré) et les milieux de terrain Diomandé Hamed et Koné Mohamed Médjo. Ils ont tous repris les entraînements au sein du groupe. Ce qui pourrait permettre à l'équipe de livrer le match idéal à la maison. L'équipe marocaine également est en quête de victoires après ses deux nuls consécutifs, avec l'As Vita club, à domicile (0-0) et avec Aduana Stars (3 - 3).

Cote d'Ivoire

2019/ 2020 - La BAD dévoile les prévisions de croissance sur le continent

Le rapport sur les Perspectives économiques en Afrique pour 2019 présentés hier par la Banque… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.