18 Juillet 2018

Guinée: Hausse du Prix du carburant - La Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale internationale brise le silence

À l'occasion d'une conférence presse tenue ce mardi 17 juillet 2018 , à Conakry, dans le cadre de la commémoration du vingtième (20ème) anniversaire du statut de Rome, le président de la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale a mis le pieds dans le plat du gouvernement guinéen par rapport à la hausse du prix du carburant à 10mille francs guinéen.

Remonté de cette situation Me Hamidou Barry dira :" Nous demandons ici très solennellement que le gouvernement fasse un rétro pour que le prix du carburant revienne à 8.000 francs guinéens le litre à la pompe. Cela y va dans l'intérêt du peuple de Guinée. Car, c'est une souffrance chronique qui ne épargne personne".

Abordant le même sujet qui fustige tout le peuple de Guinée, Me Hamidou Barry, avocat à la cour a fait savoir que depuis la fixation du prix du carburant à 10 mille francs guinéens, c'est la énième voix qui s'élève contre cette décision unilatérale du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana.

Avant d'ajouter que le gouvernement devrait réduire son train de vie pour penser au moins à son peuple. Car, le détournement la corruption sont des facteurs qui détruisent du 1er au dernier citoyens du pays et qui payent les frais de la mauvaise gouvernance.

Au moment que la conférence de presse se tenait, les femmes syndicalistes (CNTG-USTG), étaient devant l'Assemblée Nationales pour déposer le protocole d'accord qui avait été signer entre syndicats gouvernement et le parlement Guinéen qui est violé par l'Etat.

Guinée

L'opposition appelle à deux journées «ville morte» dans tout le pays

En Guinée, c'est journée ville morte à Conakry et dans les grandes villes du pays, ce lundi et… Plus »

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.