16 Juillet 2018

Sénégal: Les carburants de mauvaise qualité - Un problème de santé publique

Le gouvernement néerlandais a publié le 9 juillet un rapport sur le scandale de l'exportation d'hydrocarbures de "qualité africaine". A Dakar, plus d'un million de véhicules utilisent un carburant de mauvaise qualité.

Plus d'un million de voitures circulent au quotidien à Dakar. Un parc automobile qui demande beaucoup de carburant. Essence et diesel sont les principales sources d'énergie de ces véhicules. Or ils sont souvent de mauvaise qualité, mélangés et donc différents de ceux qui sont vendus en Europe.

Chaque jour, des millions de particules sont rejetées dans la nature par les véhicules. Une source de pollution qui cause des ennuis aux automobilistes.

Des problèmes de santé

Badara Youm fait chaque soixante kilomètres en voiture à l'aller comme au retour. "Par moment, quand je conduis, explique-t-il, je suis obligé de relever mes vitres pour pouvoir échapper à cette fumée insupportable."

Babacar Sow est motocycliste. Il se plaint de complications de santé : "On le vit mal. Le fait qu'on soit asthmatique aggrave les choses. On est obligé de prendre toujours des médicaments, de jour en jour. On a mal"

Au service de pneumologie de l'hôpital Fann, la croissance de ces maladies respiratoires est confirmée par le docteur Fatou Bintou Rassoul Mbaye. Celle-ci détaille les risques liés à cette pollution : "le mode d'arrivée de ces polluants dans l'organisme passe forcément par les voies aériennes. Donc ce sont les symptômes respiratoires qui sont les plus connus, affirme-t-elle. Mais les dégâts sont énormes, ils sont nombreux, aussi sur le plan respiratoire mais il y a des effets cardiovasculaires, et même des rapports qui disent qu'il y a un impact sur la fertilité."

Ce que compte faire l'Etat sénégalais

L'Etat reconnait les quantités élevées de soufre dans les carburants. Pour Serigne Momar Dieye, il n'y a pas une analyse complète sur les produits importés. Le président de l'Association Sénégalaise pour le Développement de l'Energie prône le relèvement du niveau des normes dans le secteur : "si je prends le cas du diesel, il y a peut-être douze ou quinze points sur lesquels il y a des spécifications. Maintenant, ce qu'il faudra améliorer, c'est le dispositif de contrôle à l'arrivée du tanker. C'est valable pour tout le monde. Et puis aussi, il faut relever le standard au niveau africain", conseille-t-il.

Le Sénégal a annoncé son intention d'importer des carburants de meilleure qualité mais le pays est encore loin des standards internationaux. En attendant d'y arriver, les automobilistes et les populations riveraines continuent de respirer un air pollué par les particules de souffre dégagées par la combustion des carburants de mauvaise qualité.

Sénégal

MCC - 600 millions de dollars pour l'énergie

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis et le gouvernement du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.